Comme Harper l'avoue elle-même volontiers, quand on a le pouvoir de trouver des cadavres, on s'habitue à l'idée de la mort. Sauf peut être quand il s'agit de victimes d'un serial killer et que ledit tueur fait partie des personnes que l'on côtoie chaque jour... Heureusement Harper ne va nulle part sans son grand frère, même s'il ne le restera plus longtemps, et elle bénéficie aussi de la présence des deux médiums dont nous avons fait la connaissance dans Grave Surprise, qui sont un délicieux complément aux activités d'Harper, surtout quand il s'agit de mettre de l'huile sur le feu!

Gros bémol sur le côté graphique de certains dialogues, sur lesquels je ne m'étendrai pas ici, mais disons que Charlaine Harris m'avait habituée à plus de délicatesse, à moins que le romantisme ne soit réservé qu'au charme suranné des vampires de la série Sookie Stackhouse.