J'ai appris énormément sur la Russie des 18ème et 19éme siècles en lisant ce livre, je dois dire que je ne m'étais jamais posé beaucoup de questions sur cette période de l'histoire, et découvrir une Russie au fonctionnement encore tellement médiéval m'a laissé sans voix. C'est Douglas Smith, historien et spécialiste de la Russie des tsars qui nous emmène dans ce voyage à travers les époques.

La Perle, c'est le nom de scène d'une jeune paysanne qui appartient à la famille Cheremetiev, dont le fils Nikolaï est passionné par l'opéra, au point de faire construire sur ses terre des théâtres rivalisant avec les plus grands théâtres européen en terme de splendeur, mais également d'innovations technologiques. Ses acteurs et ses chanteurs seront recrutés parmi les fils et les filles de ses serfs (il en possédait 210,000 à sa mort), et instruits par de grands maîtres européens avant de devenir des stars applaudies par toute la Cour. Nikolaï et Praskovia seront longtemps amants, mais Praskovia mourra peu de temps après leur mariage, qui avait finalement fait fi de l'immense différence entre leurs deux classes sociales.

Ce qui est dommage dans cet ouvrage, c'est que cette histoire d'amour, très belle, se retrouve complètement noyée parmi un océan de détails, au demeurant fort intéressants. Il ne s'agit pas tant de "La véritable histoire d'un amour interdit dans la Russie de Catherine la Grande", mais plus du récit détaillé de la vie de Nikolaï Cheremetiev... ses amours, sa passion pour le théâtre et l'opéra, ses grands travaux, ses exigences, ses caprices, ses finances, son état de santé (oui, aussi). Et si tout cela est fort bien documenté, comme en témoignent les 19 pages de bibliographie et les nombreuses notes de bas de page, qui représentent à n'en pas douter un travail de recherche phénoménal, finalement on en sait peu sur Praskovia, qui ne sera longtemps qu'une serve à la jolie voix, dont l'existence n'a d'intérêt que lorsqu'elle est sur scène.

Plus qu'un roman, ou qu'une histoire d'amour, vous l'aurez compris, c'est donc surtout un ouvrage qui apporte un éclairage fascinant sur le monde de l'aristocratie russe, et nous entraine dans l'aventure étonnante des théâtres de serfs. Ne vous attendez pas à être emporté par un tourbillon romantique, mais si vous avez l'intention de vous rendre en Russie, ce livre vous donnera envie de visiter le domaine de Kouskovo, d'assister à un concert dans le théâtre d'Ostankino, et vous permettra surtout de comprendre cette période de l'Histoire, qui donnera naissance au régime soviétique. Et qui sait, peut-être entendrez-vous chanter le fantôme de La Perle en retraçant les pas de Nikolaï et de Praskovia...

Ce livre m'a été offert par Ulike.net, chez qui vous retrouverez des chroniques de l'ensemble des livres de la rentrée littéraire! Pour en savoir plus, c'est ici. Et si vous désirez gagner mon exemplaire de ce livre, laissez-moi un p'tit mot dans les commentaires sur mon blog, je ferai un tirage au sort pour choisir la personne à qui je l'enverrai... je vous laisse jusqu'au 15 mars!