Voilà une intéressante adaptation de Blanche Neige... revisiter un conte que tout le monde connaît par coeur et qui est par définition un peu mièvre, c'est un joli challenge, et plutôt réussi, donc.

Blanche Neige et le Chasseur

L'équipe chargée des effets spéciaux s'est fait plaisir, un peu à la manière d'Avatar, en créant animaux et paysages littéralement féériques ou cauchemardesques - même si souvent on se demande à quoi ils servent, à part faire joli et allonger les séquences. Je ne vous parle même pas des châteaux qui semblent s'éloigner les uns des autres au gré des besoins de l'histoire.

Les personnages sont intéressants - en particulier, évidemment, la méchante Reine et son frère - même si là encore, la cohérence n'est pas le point fort du film. Je pense notamment à Blanche Neige qui prend la tête de son armée, telle Jeanne d'Arc, à peine quelques temps après s'être enfuie de la cellule où elle a passé les 7 dernières années.

De nombreux défauts, donc, mais de bien jolies images également avec beaucoup d'attention portée au rouge sang, au noir corbeau et à la blancheur de la neige. Bref, un film à voir pour sa photographie et ses choix scénaristiques qui s'écartent parfois du conte originel... mais qui sonnent juste.