Je retrouve Mathieu à 10 heures pour un petit déjeuner tardif, cela fait déjà 2h30 que je suis levée… tant de choses et de photos à partager!

C’est Guillaume Blanchard qui sera notre premier guide de la journée, il nous emmène visiter son domaine, le MMB… Mirror Maintenance Building. Comme tous les miroirs, ceux des télescopes sont recouverts d’une fine couche de métal, qui s’oxyde et prend la poussière. Il faut donc remplacer régulièrement, tous les 18 à 24 mois cette couche métallique (coating). Guillaume nous présente ses machines les plus impressionnantes, celles destinées à traiter les miroirs de VLT, d’un diamètre de 8,2 mètres.

Il y a d’abord celle-ci, qui permet de retirer le miroir de sa cellule.

IMG_7317

IMG_7336

Et puis il y a celle-là, qui me rappelle une centrifugeuse mais qui n’est rien d‘autre qu’un lave-vaisselle géant, qui lave à l’acide et à la soude caustique et permet de retirer les résidus du coating précédent!

IMG_7320

IMG_7332

Et la dernière, une chambre à vide sur le toit de laquelle Guillaume nous emmène admirer les pompes cryogéniques permettant justement de créer le vide…

IMG_7325

IMG_7328

C’est dans cette chambre qu’est appliqué sur le miroir un nouveau coating, d’une épaisseur de 0,1 micron! Sachant que chacun des miroirs des télescopes formant le VLT pèse 23 tonnes pour seulement 17cm d’épaisseur et une valeur estimée à environ 50 millions, je vous laisse imaginer le poids des responsabilités de Guillaume, qui est en permanence en train de tester de nouvelles méthodes. Je crois même qu’il a employé le terme de cuisine – expérimentale, sans aucun doute!

Je vous parlais précédemment du futur télescope ELT et de ses 800 segments qui composeront le miroir de presque 40 mètres de diamètre. Sachant qu’il faudra traiter chacun de ces 800 miroirs tous les dix-huit mois, il lui faudra sans doute superviser et gérer le retrait, le nettoyage, la rénovation et la remise en place de deux miroirs par jour. Tout cela me rappelle les supplices concoctés au temps de la Grèce Antique!

Après le déjeuner, nous partons visiter un autre atelier, mécanique cette fois. Mécanique, menuiserie, peinture, soudure… en fait, tous les métiers sont présents à Paranal.

IMG_7348

IMG_7345

IMG_7337

Du design à la réalisation, tout se fait en interne – quelle que soit finalement la destination finale de la pièce: entretien de la résidence ou besoin précis pour un télescope. Comme souvent, pour que les astronomes puissent exercer leur métier dans de bonnes conditions, de nombreuses petites mains s’affairent dans les coulisses! Paranal est tellement isolé que tout cela relève évidemment du bon sens. Finalement, le seul fil à la patte de l’observatoire, c’est la fibre optique.

Puisque Mathieu doit s’assurer que tout est prêt en termes de logistique pour le direct du lendemain avec le siège de l’ESO, retransmis sur internet, nous montons jusqu'à la plateforme du VLT, toujours aussi impressionnante, je ne m'en lasse pas.

IMG_7356

IMG_7353

Quant à la vue...

IMG_7361

IMG_7366

Nous redescendons ensuite jusqu’au Télescope VISTA (Visible and Infrared Survey Telescope), doté d’un miroir de 4 mètres et d’un grand champ de vision.

IMG_7384

IMG_7390

IMG_7391

VISTA est situé sur une plate-forme séparée, légèrement en contrebas de celle du VLT et qui offre de nouvelles vues sur le désert environnant.

IMG_7393

IMG_7394

IMG_7373

IMG_7375

Sur la photo ci-dessus, Armazones, où sera installé l'European - Extremely Large Telescope (E-ETL) doté d'un miroir de près de 40 mètres de diamètre.

Temps libre ensuite, j’en profite pour aller nager sous la coupole de la résidence, dont certains vantaux sont entrouverts et laissent apercevoir le ciel bleu. J’enchaine des longueurs de dos crawlé pendant une demi-heure… et la sensation est divine! Par certains côtés, la résidence n’est pas sans rappeler un centre de vacances, même si les nuits des astronomes sont longues, très longues… pas loin de 12 heures.

IMG_7582

Je retrouve Mathieu peu après 19 heures pour un nouveau coucher de soleil depuis la plate forme du VLT…

IMG_7402

IMG_7411

IMG_7414

IMG_7415

IMG_7416

IMG_7417

IMG_7422

IMG_7424

Comme hier, nous voyons -sans entendre- s’ouvrir les télescopes du VLT, mais nous guetterons longtemps et en vain l’ouverture des télescopes auxiliaires qui faisaient l’objet d’essais techniques cette nuit là.

Tant pis, il est temps d’aller discuter avec Henri Boffin des détails de l’observation en direct prévue le lendemain matin ! Tout le monde semble prêt et impatient de participer à l’évènement…

Pour terminer cette journée, je profite que la Lune ne soit pas encore levée pour prendre des photos de la voie lactée et des nuages de Magellan… Je verrai également 4 météores, mais je n’en photographierai évidemment aucun!

IMG_7488_1600px

IMG_7501_1600px

IMG_7497_1600px

IMG_7496_1600px

Nous redescendons à la Résidence tout juste à temps pour attraper un repas, il est déjà passé 22h30, je ne m'endormirai que plusieurs heures, finalement pas si longtemps avant que le réveil ne sonne à 4 heures du matin…

IMG_7514_1600px



- Retrouvez plus de photos sur mon compte Flickr, et tous les tweets de cette journée dans ce storify!