J'en attendais beaucoup, mais j'ai été déçue... Death Comes to Pemberley nous permet de retrouver Elizabeth et Darcy à Pemberley, cinq années après les événements racontés par Jane Austen dans Pride and Prejudice. L'occasion est festive, mais c'est sans compter sur l'apparition de Lydia et de son mari, Wickham, qui n'est évidemment pas le bienvenu à Pemberley, et qui va avoir le mauvais goût de se faire accuser de meurtre.

L'intrigue policière est plutôt bien écrite, mais j'ai regretté le manque de chaleur des personnages. Peut être P.D. James a t-elle voulu conserver trop de l'oeuvre de Jane Austen au détriment de l'évolution psychologique des uns et des autres. 5 ans ont passé, Darcy et Elizabeth ont deux enfants, Bingley et Jane vivent tout à côté, loin de Mrs Bennett... et tous ont conservé les uns envers les autres une distance certes très convenable, mais un brin déconcertante. Qu'est devenue la passion dévoilée par les deux personnages principaux à la fin de Pride and Prejudice?