Mes enfants ne rêvent pas d'une plage de sable fin, bordée de cocotiers, sur laquelle ils pourraient s'allonger sur un transat pour lire en sirotant un smoothie. Non, la plage dont ils rêvent, c'est celle qui leur permet de passer l'après midi courbé en deux, le nez dans les flaques, à débusquer les bestioles abandonnées là par la marée descendante...

Comme le week-end dernier, tiens.