Tequila's Secrets

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

samedi 11 juillet 2009

Stage Jardin des Lacs, Lac de Maine (Angers)

lac de maine angers catamarans

Les petiots (4 ans et demi et 6 ans) terminent tout juste leur stage de voile d'une semaine (5 après-midi), et je dois dire qu'ils sont ravis. Au programme du premier jour, découverte de la voile sur un "gros" voilier (comprendre un voilier sur lequel ils embarquent tous les 8, plus la monitrice!), découverte du lac en bateau à moteur... et test de natation, qui consiste à mettre les enfants à l'eau et à les laisser rentrer par leurs propres moyens. Munis d'un gilet de sauvetage et à 25 mètres du bord, évidemment :)

Les jours suivants, ils ont appréhendé la direction -d'abord sans voile-, ils se sont essayés à faire les fameux nœuds de vache, de chaise, et de huit, ils ont appris à installer la dérive et le gouvernail, à mettre leur bateau à l'eau... et progressivement, ils se sont retrouvés à naviguer, poussés par le vent dans leurs optimists.

Certes il ne s'agit encore que d'un spi et non d'une voile, qui les propulse à vitesse limitée. Certes, bien incapables de remonter au vent, ils voguent où la voile les emmènent, sans trop se prendre la tête. Coup de chance, non seulement le lac est immense, mais en plus le vent est très changeant, ce qui limite le nombre de fois où la monitrice doit les remorquer!

lac de maine angers stage jardin des lacs optimist

Le club de voile et le club de canoë-kayaks se partagent les locaux et le lac, le tout dans une ambiance bon enfant... heureusement, car il y a du monde! Rien à redire sur l'encadrement ni sur les locaux, le matériel est en bon état et les petiots ont passé chaque jour au moins une heure et demi sur l'eau, ce qui est déjà très bien... la seule chose que je regrette, finalement, c'est que cela m'a redonné très envie de naviguer. Moi aussi dans ma jeunesse j'avais fait de l'optimiste, puis de la planche, du catamaran, et je serais définitivement bien allée les rejoindre sur l'eau. L'année prochaine, s'ils prennent les (très) grands... je m'inscrirai aussi ;)

lac de maine angers école de voile

Pour plus de renseignements, contactez l'école de voile du Lac de Maine... Je viens de voir que mes enfants ont été formés par la demoiselle qui a remporté la Coupe Internationale de Méditerranée en série 420 cette année... ce n'est pas rien ;)

vendredi 10 avril 2009

Jeu des 7 familles

En revenant du ski et pour tromper le temps dans la voiture, les petiots se sont lancés dans une partie de 7 familles imaginaire, qui n'a évidemment pas duré longtemps. Pitchoun #2 donnait assez volontiers à son grand frère les cartes que celui-ci lui demandait, et ledit grand-frère trouvait toutes les cartes manquantes dans la pioche ;)

Je supppose qu'ils ont découvert ce jeu à la garderie vu que nous n'en avions pas... bref, en faisant les courses samedi dernier, je passe au rayon jouets pour en acheter un. Surprise, pas moyen de mettre la main sur un jeu traditionnel, je veux dire, avec des familles. Pas de boulanger, de boucher, de poissonnier. Même pas non plus, à la rigueur, de familles d'animaux. Que de la franchise Disney, contre laquelle je n'ai rien du tout habituellement, bien au contraire, mais là, ça ne rime pas à grand chose.

A défaut de mieux, j'ai quand même opté pour Wall-e... toutes les cartes sont des photos de scènes du film, la seule différence étant évidemment la lettre et le chiffre inscrits dans un coin. Et demander la E3 ou la B1, c'est quand même beaucoup moins rigolo que de demander le grand-père dans la famille fermier. Parfois, il y a des progrès dont je me passerais bien... et comme souvent, vive Amazon, qui, eux, ont encore des jeux traditionnels !


vendredi 03 avril 2009

Dessiner un hélico

Avec l'aide de del4yo qui a eu la gentillesse de poster ce tutoriel sur son blog ;)


(nous, évidemment, c'est l'hélico des secours en montagne...)

mardi 31 mars 2009

L'apprentissage du ski

Si j'ai skié seule pendant cette semaine à l'Alpe d'huez, et exploré une bonne partie du domaine skiable, j'ai également pas mal regardé (photographié, filmé) mes enfants lors de leurs cours, et skié avec eux à l'heure du déjeuner et en fin d'après midi. Du coup, pour ce que ça vaut, mon expérience du sujet :)

Le téléski

Les moniteurs de l'ESF vous le diront, ne prenez pas votre enfant entre vos jambes au téléski, celui-ci ayant ensuite une nette tendance à refuser de le prendre seul pendant les cours. Les enfants sont retors, ne l'oubliez pas ;) Pour ma part, étant seule avec les deux, le grand n'a pas eu le choix, ça a été direct seul, ma foi sans casse, il n'est jamais tombé de toute la semaine. Pour le plus petit, j'ai commencé par faire deux montées avec lui confortablement assis sur la perche, tandis que moi j'étais pliée en deux, me tenant à la seule force d'un bras et craignant de lâcher à tout instant. Une véritable torture pour le dos, les jambes, et les bras... qui m'a vivement incitée à le laisser monter seul la troisième fois. Il est tombé à dix mètres de l'arrivée, et ce fut la seule chute de la semaine (enfin, sur une remontée mécanique !).

ski alpe d'huez

Au fil des jours nous avons quitté ce téléski champion du monde de lenteur pour en tester trois autres, l'un au départ fulgurant, l'autre très long, et le troisième avec un tournant abrupt. Zéro chutes, et même Pitchoun #2 ne tenait plus la perche lors des dernières montées (pour avoir l'air plus cool, enfin, j'imagine !)

J'ai vu des parents prendre toute la semaine leur enfant entre leurs jambes alors qu'eux étaient confortablement tractés par la perche, et je n'ai pas de doutes sur le fait que plus on le fait longtemps, et plus c'est difficile de convaincre l'enfant de se lancer seul. Mention spéciale au papa qui apprenait à skier à ses jumeaux, et qui montait systématiquement avec un petit bonhomme devant chaque jambe. Synchronisation exemplaire à l'arrivée, je ne l'ai jamais vu faire le grand écart ;)

La descente

Là encore, étant seule avec les deux, après une demi-journée de cours seulement, et une vague base de "chapeau pointu" d'installée sur Pitchoun #1, nous voilà lancés sur les pistes. Je vous rassure, c'était sur la piste la plus lente de la station, avec une neige collante qui formait une sorte de frein naturel. Pitchoun #2 était au bout du bâton, Pitchoun #1 livré à lui-même.

ski alpe d'huez

Je n'ai pas été convaincue par le fait de skier avec le petiot accroché au bâton, déjà parce que ça ne l'incite pas à se donner du mal (pas besoin de se fouler à faire du chasse neige, c'est maman qui freine), et que c'est quand même très casse-gueule, avec le risque en tombant l'un sur l'autre de se blesser plus sérieusement qu'en tombant seul. Mais surtout, l'apprentissage du ski, c'est finalement d'apprendre à skier en contrôlant sa vitesse. On va tout doucement au début, on vérifie qu'on sait freiner et s'arrêter, on accélère un peu, on vérifie à nouveau qu'on sait freiner et s'arrêter... et ainsi de suite. Si vous descendez des pistes avec votre enfant accroché à votre bâton, il s'habitue à descendre vite et bien, alors qu'en réalité il ne maîtrise rien. Il a de bonnes sensations, mais il n'apprend pas à sentir s'il contrôle ou non sa vitesse... avec tous les risques que cela suppose ensuite lorsqu'il voudra retrouver, seul, les mêmes sensations, parce que oui, la vitesse, c'est grisant.

J'ai donc cessé dés le deuxième jour de tenir Pitchoun #2, je skiais derrière lui ou à ses côtés, et à part quelques fois où j'ai du accélérer brutalement pour le rattraper par le col de l'anorak avant qu'il ne batte le record du KL débutant, tout s'est bien passé. Certes, j'ai du coup limité les ambitions de Pitchoun #1 lorsque nous skiions ensemble pour n'aborder que des pistes que Pitchoun #2 pouvait gérer seul. Ceci dit, tous les deux ayant eu une bonne progression au cours de la semaine, je n'ai pas de doutes sur le fait que la prochaine fois, ils seront capables d'aborder les mêmes pistes, ou presque !

J'ai vu quantité de techniques pour ne pas lâcher son enfant sur les pistes, qu'il soit devant, entre les skis de l'un des parents, ou derrière, bien à l'abri des fesses. Au bout du bâton (sur le côté, donc, légèrement en arrière), ou accroché au bâton tenu latéralement (juste à côté, donc), ou encore tenu par la main. La technique qui m'a laissée la plus admirative, c'est celle de l'attelage: un harnais sur l'enfant, deux cordes (les guides) et le meneur quelques mètres derrière l'enfant. Pour tourner à droite, le meneur a juste à raccourcir le guide droit, ou ouvrir son bras... même principe à gauche. La coordination n'avait pas l'air simple à maîtriser, mais je n'ai jamais retrouvé ni l'enfant ni la maman emberlificotés dans leurs fils !

L'ESF

J'ai été très convaincue par nos moniteurs de l'ESF... que j'ai trouvé d'une patience d'ange pour gérer tous ces pitchouns, avec une expérience qui leur permet de savoir quand il faut pousser l'enfant à se débrouiller seul, et quand il faut l'aider pour qu'il n'abandonne pas. J'ai admiré leur capacité à faire confiance aux enfants et à leur confier très rapidement de plus en plus d'autonomie, sans compter leur persévérance jour après jour pour les faire progresser grâce à un subtil mélange d'encouragements enthousiastes et de chantage.

ski alpe d'huez

Je leur ai confié deux débutants (4 ans et demi et presque 6 ans), et j'ai récupéré deux champions capables de descendre des pistes vertes, de freiner, de s'arrêter, d'enchaîner des virages (le slalom du flocon, messieurs dames !), de prendre les téléskis (et même le télésiège et les télécabines pour le grand), de se déplacer sur le plat, de monter en canard et en escaliers, de mettre et retirer leurs skis. Bref, deux médaillés, respectivement du piou-piou et de l'ourson, avec feu vert officiel pour grimper d'un niveau au prochain coup.

Je pense que la prochaine fois, par contre, je ne les confierai qu'une demi-journée par jour, afin de mettre en pratique chaque jour avec eux ce qu'ils apprennent en cours... et profiter plus longuement de leur plaisir sur les pistes :)

mercredi 18 mars 2009

The Hero Factory

Ce matin, avec les petiots, nous avons passé un peu de temps sur The Hero Factory, une application en ligne qui vous propose de créer votre super-héros. Vous savez, comme ces poupées de papier que nous faisions étant petites, et que nous habillions ensuite avec des vêtements de papier, tenus par des pattes ?

Les petiots ont adoré, et j'ai l'immense plaisir de vous offrir la création de Pitchoun #2, girly à souhait... ;)

the hero factory

Rendez-vous sur The Hero Factory pour jouer au créateur !

dimanche 15 mars 2009

Plumes de corbeau et encre myosotis

Ayant ramassé hier de belles grandes plumes de corbeau, et sans nul doute inspirés par je ne sais quel dessin animé, les petiots s'étaient mis en tête ce matin de dessiner à la plume et à l'encre. Persuadée que cela me prendrait plus de temps de tenter de les décourager, ou de leur expliquer que non, ce n'est pas aussi simple, j'ai cédé. J'ai sorti la bouteille d'encre achetée il y a des années chez Nature et Découvertes en même temps qu'une plume de calligraphie (neuve, jamais ouverte, ce n'est pas comme si j'avais le temps !), coupé en biseau la pointe des plumes, et hop.

dessin à la plume

Et pour le coup, j'étais fort surprise du résultat. Non seulement ça marche, mais ça marche plutôt bien. Du coup, plus moyen de les arrêter, évidemment... Quelques tâtonnements pour trouver la position dans laquelle la plume écrit le mieux, et on tente d'appuyer le moins possible pour littéralement effleurer le papier. Si ça crisse, pâtés garantis. Un mauvais point pour notre papier standard, qui absorbe façon buvard. Pas assez épais peut être ?

dessin à la plume

La prochaine fois, je leur confie la plume de calligraphie, juste pour voir...

mardi 17 février 2009

Le boulier

Méthode Boscher

Le jour où mon beau-frère a offert un boulier aux petiots, j'ai pensé qu'il serait surtout décoratif... je me souvenais vaguement en avoir manipulé un au CE1, sans qu'il me laisse de souvenir impérissable (d'un autre côté, les chiffres et moi...). Et puis le temps passe, Pitchoun #1 potasse sa Méthode Boscher, qui ne se contente pas de lui apprendre à lire, mais également à calculer. Je le regarde faire ses additions et ses soustractions sur ses doigts, en me demandant à partir de quel moment les automatismes de calcul mental se mettent en place. Les opérations deviennent de plus en plus compliquées, et le voilà qui commence à se perdre en pliant et dépliant ses doigts, sans pour autant compter dans sa tête.

boulier et Méthode Boscher

Et voilà que l'on retombe sur le boulier et ses jolies boules de couleur, que je m'empresse d'étrenner à la leçon suivante. Et vous savez quoi ? Un boulier, c'est "trop" bien. Parce que mine de rien, on s'aventure maintenant dans les additions et les soustractions entre 10 et 20, et pour le coup, Pitchoun #1, il n'aurait plus eu assez de doigts. Je montre sur le boulier les opérations que j'énonce, il donne les résultats, et ça commence à ressembler à du calcul mental. Enfin, surtout si on ne l'écoute pas murmurer et si on évite de regarder le mouvement de ses yeux ;)


(une recherche "boulier" sur Amazon sort 39 résultats... qui l'eût cru ?)

Et pour lire mon avis sur la méthode Boscher, c'est toujours dans ce billet !


samedi 14 février 2009

Les Robots (2)



Le peintre.



Le perceur-visseur.



Le lave-vitres, maquilleur (!), aspirateur, balai.



L'aspirateur (du sol au plafond !).

vendredi 13 février 2009

Les Robots (1)



Le laveur, raseur, perceur... avec gyrophare parce qu'il va tout doucement (pour ne rien enfoncer dans les yeux, évidemment !).



L'enfonceur de clous-aspirateur.



Le cuisinier à la casserole détruite.

dimanche 08 février 2009

Tomate ketchup

"Allez, dis, tu viens jouer à tomate ketchup ? on fait une ronde, et puis il y en a un qui tourne autour des autres, en disant tomate, tomate, tomate... et puis quand il dit ketchup, celui qui est ketchup il doit se lever et courir après l'autre. Et s'il n'arrive pas à l'attraper, il va dans la lune."

"Mais elle est où la lune ?"

"Ben.. au milieu de la pizza..."

:)

lundi 02 février 2009

Rémy a du souci à se faire !

Atelier cuisine aujourd'hui à l'école pour Pitchoun #1 qui, ayant partagé le gâteau fait de ses petites mains avec ses camarades à la garderie, se trouvait bien dépourvu pour me prouver ses talents culinaires. Qu'à cela ne tienne, on enfile les tabliers en rentrant à la maison, et je confie ma cuisine au marmiton, qui, comme un pro, semble inventer au fur et à mesure proportions et ingrédients.

Un pot de yaourt, deux pots de sucre, trois pots de farine...
"Mais le troisième, c'est juste à moitié..."
"C'est deux pots et demi alors, pas trois ?"
"Non, c'est trois, mais juste la moitié pour le troisième"
:)

... un pot d'huile (enfin, rempli à moitié seulement, celui-là aussi), un sachet de levure, trois œufs... on mélange bien, on verse dans les moules, et on fait cuire un p'tit peu.

Et vous savez quoi ? C'était rudement bon...

samedi 31 janvier 2009

Comme un phare...

Pour je ne sais quelle raison, Pitchoun #1 est à fond dans les phares en ce moment... ce n'est pourtant pas de saison !

Du coup, non seulement on a ressorti les coloriages de phares, mais en plus... il met à contribution les Légos. Nouvelle transformation pour l'hydravion/ferry/hydroglisseur, élaborée par mon fils qui me demande de lui écrire un mode d'emploi comme pour les vrais modèles Légos :)

phare légo
(oui, j'achète les livres de coloriage, et je scanne les pages avant la colorisation... comme ça les deux frères en profitent, et en plus si par malheur ils en rataient un... on peut le refaire !)

mercredi 21 janvier 2009

Le Système Solaire, la Tectonique et le Big Bang

Deux fois par semaine, alors que j'accompagne mes enfants à la piscine (50 minutes de voiture en tout), les deux loustics profitent du fait que je sois tout à eux pour me bombarder de questions sur le sujet de leur choix. Parfois on cause maladies et prévention, régulièrement code de la route, récemment ils se sont également mis à me demander la traduction en anglais de tout ce qu'ils voient... il y a une semaine ou deux, ils m'interrogeaient sur le système solaire. Où le soleil se couche t-il dans l'espace ? Quelle est la différence entre une planète et un satellite ? Sur quelle planète les hommes sont-ils déjà allés ? Pourquoi il y a le jour et la nuit ? Pourquoi on envoie des robots plutôt que des hommes explorer les planètes ? Combien faudrait-il d'eau pour éteindre le soleil ?

Ce soir, j'étais gâtée... tectonique des plaques à l'aller, suite à la fameuse question "Comment on fait une montagne ?", et au retour, une non moins intéressante question sur l'origine des toutes-petites-bêtes-si-petites-qu'on-ne-les-voit-pas qui sont ensuite devenues les dinosaures. "Comment elles sont apparues, celles-là, hein, Maman ?". Et là, Maman, elle se retrouve bien embêtée. Parce qu'il faut non seulement être crédible, et même moi j'ai mes limites dans certains domaines scientifiques ;) mais en plus, il faut aussi se faire comprendre en évitant de trop lâcher les mains du volant ! Remarquez, pour le Big Bang, encore, ça passe. La tectonique ou la rotation des planètes, c'est tout de suite plus compliqué :)

lundi 05 janvier 2009

Enfin !

Même chez nous il est tombé un p'tit chouia de neige...


(On le croirait tout droit sorti d'un film d'horreur, celui-là...)

jeudi 27 novembre 2008

Un flocon d'anticipation...

< 1 2 3 4 5 6 7 >

ERRORE: Non riesco a connttermi a MySQL! Controllare config.php .