Tequila's Secrets

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

mardi 29 septembre 2009

J'suis émotionnellement vidée...

je ne vous dirai rien d'autre ce soir, désolée, je vais tâcher de respirer un grand coup, et ça ira mieux en fin de semaine!

La Sorcière, dis, tu n'aurais pas une capture d'écran pour illustrer mon humeur? :)

jeudi 24 septembre 2009

Choisir ses vacances...

Il y a quelques années encore, choisir ses vacances, ça se limitait à passer dans une agence de voyages, feuilleter quelques catalogues, et se décider au vu d'un bref descriptif et d'une ou deux photos. Ayant fait un stage chez un voyagiste pour lequel je rédigeais des descriptifs, sans jamais sortir de mon bureau, j'étais en plus bien placée pour douter tout ce qui était écrit ;)

Aujourd'hui, on commence par le site d'un voyagiste, et si l'on se trouve une destination, puis un hôtel, on peut contrôler sa description sur les sites des autres voyagistes, avant de visiter son site officiel, vérifier sa position sur GoogleMaps, lire les avis de ceux qui y sont allés, voir les photos qu'ils ont prises, parfois même des vidéos... Bref, des heures de recherche en perspective à peser le pour et le contre.



Bon, si avec tout cela je ne passe pas de bonnes vacances, la prochaine fois j'écris les noms des hôtels sur des petits bouts de papier, et je tire au sort ;)

mardi 22 septembre 2009

Life.com

Parmi mes plus jolies découvertes sur Twitter, le site www.life.com sur lequel se trouvent d'époustouflantes collections de photographies... sur des sujets divers et variés, modernes ou rétros.

Tenez, quelques séries qui m'ont laissée admirative: Bombardiers et équipages de la seconde guerre mondiale, de terribles accidents de voiture, New York dans les années 40, des voitures aux courbes extraordinaires, ces belles photos du Concorde, également... et des tas d'autres encore que j'ai malheureusement oubliées, là, tout de suite. Je me souviens d'ailleurs d'avoir vu une série de portraits d'hôtesses de l'air... charmantes.


Tous droits réservés

Allez-y et fouillez sur les sujets qui vous intéressent (parce qu'il n'y a pas que les avions et les voitures dans la vie, j'en suis consciente!), promis, vous m'en direz des nouvelles!

vendredi 18 septembre 2009

Le chat et la blogueuse

La Perchée de Service s'insurgeait avec bonne humeur (et mauvaise foi, aussi) contre ce phénomène récemment, mais il faut bien se rendre à l'évidence, il y a beaucoup de chats sur la blogosphère féminine. Masculine, aussi, même je crois que les hommes sont un peu moins gâteux que nous vis à vis de leurs chats. Quoi que, entre buz hypnotisé par un regard bleu et Cédric qui photographie ses superbes Maine Coons, je vais peut être un peu vite en besogne dans mes généralisations! :)

Pour ma part je ne suis pas en reste avec mes deux bestioles, que j'utilise honteusement pour meubler le blog lorsque je suis en panne d'inspiration. Notez bien qu'elles ne s'en plaignent pas!

Du coup, quand j'ai découvert le concours lancé sur Vie de Conte de Fée, j'ai pensé qu'il était temps que je leur rende hommage. J'ai choisi d'inscrire Tequila parce que l'histoire de son arrivée chez nous est peu commune...



Allez, je ne veux pas faire de délation, mais j'en vois au moins deux ou trois derrière leur PC qui pourraient participer également, hein? Faites-vite, vous avez jusqu'au 20 septembre!

mardi 15 septembre 2009

Nobody puts Baby in a corner

Je n'ai jamais été amoureuse de Patrick Swayze. Là, c'est dit. Mais Dirty Dancing... je crois que pour toute une génération, la mienne, c'est un film culte sur la danse, comme a pu l'être Grease à la génération précédente. Un film avec ses problèmes de société, je crois même qu'en partie ce sont les mêmes... Mais surtout un film qui vous donne envie de vous lever et de danser. Et danser sur la BO de Dirty Dancing, ça, je l'ai fait. Je me souviens même d'une mémorable soirée "filles" avec pole dancing autour d'une piscine... et non je ne vous en dirais pas plus. Mais j'étais jeune, hein, je ne l'ai plus fait depuis un moment. Il est parfois des coïncidences étranges, je venais de retrouver il y a quelques jours la BO en cassette, je ne me souvenais plus l'avoir achetée.

dirty dancing Patrick Swayze
Tous droits réservés

Quant à Ghost, le second film emblématique de Patrick Swayze (enfin, à mon goût, j'imagine que d'autres vous citeront Point Break), Ghost, donc, outre qu'il s'agit d'une formidable histoire d'amour, c'est surtout ce loft magnifique qui a lancé la mode en France, et la savoureuse scène qui a donné envie à tout le monde de se mettre à la poterie. Ne le niez pas, je le sais. Mais on était jeunes et impressionnables à l'époque ;)



Si vous ne l'avez pas encore entendu aux infos, Patrick Swayze est décédé hier à 57 ans.

lundi 14 septembre 2009

Mais comment j'en suis arrivée là?

Je suis issue d'une famille qui prenait beaucoup de photos, et qui avait même une chambre noire dans le grenier pour développer... c'était l'époque où l'on ne faisait encore que du noir et blanc, et où développer soi-même était économique, et permettait en second lieu de corriger les imperfections de la prise de vue ou de faire des agrandissements. J'étais rarement admise dans la chambre noire (trop turbulente, peut être?), mais par contre je me souviens bien du séchage des photos à la cuisine, dans une sorte de moule à gaufre... et de ces après-midis à attendre impatiemment que soient développées les photos de mes derniers exploits. Mon grand frère prenait plaisir aux trucages à l'époque, c'est toujours le cas aujourd'hui, si ce n'est qu'il sévit maintenant sous Photoshop!


(ne rigolez pas, vous aussi vous feriez cette tête là avec des nénuphars dans les cheveux...)

Pour ma part, je crois que j'en suis venue à la vidéo, puis à la photo pour rompre l'ennui des repas de famille. Quel que soit l'outil, au lieu d'écouter les mêmes histoires pas forcément intéressantes des "vieux", je me focalisais sur la recherche de l'angle, et je guettais l'instant précis qui m'offrirait un joli souvenir d'untel ou d'unetelle. C'est amusant comme une passion peut naître d'un moyen d'évasion... s'il y en a qui dessinent parmi vous, comment cela vous est-il venu?

Quelques années plus tard, j'étais correspondante locale de presse pour un quotidien, avec pour mission de remplir pour chacun de mes articles une pellicule de 12 photos correspondant au sujet. J'avais déjà le Reflex, mais cela m'a donné une excuse pour un bon flash, et surtout, mon complice pendant plus de 10 ans, un 100-300mm d'occasion acheté 3000 francs à un photographe... Un investissement énorme pour moi à l'époque, dont je ne soupçonnais pas à quel point il allait transformer mon goût pour la photo en passion. C'est l'objectif qui m'a offert les moyens de prendre de belles photos "nature" à un moment où elles étaient encore un domaine réservé à des privilégiés...

Si l'on se croise demain, il y a fort à parier que j'aurais sur le dos mon sempiternel sac photo, contenant le reflex et mes 3 objectifs (sait-on jamais!). J'ai abandonné la photographie au flash, le pauvre, lui, ne prend plus l'air ;)

dimanche 13 septembre 2009

Un bracelet Hermés gratuit?

Ou presque. Parce que oui, fabriquer son propre bracelet Hermès, en toute légalité, c'est possible! La Maison Hermès a mis à disposition des internautes une série de bracelets que l'on peut soi-même imprimer, découper... et fabriquer. Certes, ils sont éphémères, mais c'est quand même une chouette idée, non? (A part pour votre cartouche d'encre, on est bien d'accord!)

fabriquer un bracelet hermès en papier
Tous droits réservés par Hermès

Jetez donc un œil sur le site lesailes.hermes.com, la présentation des bracelets est en plein milieu de la mosaïque en page d'accueil. Et puis si vous êtes pressée, rendez-vous à cette adresse pour télécharger directement les modèles!

vendredi 11 septembre 2009

1 World Trade Center

Je m'étais promis de ne pas retourner à New York avant que la Freedom Tower ne soit sortie de terre... je viens de voir que finalement elle a été renommée en 1 World Trade Center. Chaque année, je jette un coup d'œil sur le site officiel du futur World Trade Center, et sans vouloir être pessimiste, cette fois-ci, je ne vois même plus la moindre date de fin des travaux... Impossible de ne pas être ému par contre devant les couchers de soleil de ce site, immortalisés par un photographe depuis son appartement pendant près d'une dizaine d'années...

Chrysler Building New York 1999
Chrysler Building - New York

Ceci dit, à partir de la fin novembre, l'A380 fera la liaison Paris-New York via Air France... version 500 places et des poussières, et c'est quand même très tentant, d'autant que Noël à NY, c'est vraiment un moment magique...

jeudi 10 septembre 2009

They have a plan*

(* les geeks comprendront...)

Encore sous le coup de leur visite du Musée du Quai Branly, mes enfants se sont lancés hier dans la poterie... avec de l'argile auto-durcissante et des emporte-pièces destinés à l'origine à la pâte à modeler, nous voilà attelés à la création d'un mobile. Un coup de rouleau pour aplatir, un coup d'emporte-pièce pour découper, un cure dent pour créer des motifs, une pique à cocktail pour percer le trou qui permettra de suspendre la pièce... et hop, il n'y a plus qu'à laisser sécher.

Le temps que je range, je retrouve mes enfants en train d'extraire de la terre du jardin et de la mouiller, tandis qu'une série de boules de terre humide est déjà posée près d'eux. Renseignements pris, ils ont l'intention de fabriquer des pots, (dans Kirikou, il semblerait qu'il suffise de les laisser tomber pour que la boule se transforme en pot), et de les vendre 1000€ pièce, comme ça ils auront plein de sous.

Pitchoun #1: "T'es d'accord, hein, dis, pour avoir plein de sous?"

*soupir*

Tous droits réservés - Battlestar Galactica

mercredi 09 septembre 2009

09/09/09

Vous, je ne sais pas, mais moi, il ne m'est rien arrivé de particulier pendant cette journée... ou alors je ne m'en suis pas encore rendu compte. Dans le monde non plus, si?

Pour le coup, j'ai quand même encore raté l'occasion de m'associer à un grand moment mondial, faut dire qu'en France, il tombait à 2H09 du matin et qu'une fois n'est pas coutume... je dormais.



Bon, d'un autre côté, le 9 septembre 2009 n'avait quand même pas aussi mauvaise presse sur internet que l'année 2012, qui est la dernière année du calendrier Maya. Et on le sait (révisez vos classiques!), les Mayas avaient quand même des relations privilégiées avec les extra-terrestres, donc si une civilisation a un jour possédé cette information clef (la date de la fin du monde, vous suivez, oui ou non?), c'est bien eux.

Moi, en tous cas, j'irai voir le film :)


dimanche 06 septembre 2009

Braderie de Lille 2009

J'ai failli à mes origines, je n'y étais pas cette année... mais si cela vous chante, vous pouvez toujours aller lire le billet de ma maman sur son blog... et puis enchaîner sur le reste des photos prises par mon grand frère, ;)

braderie de lille 2009

vendredi 04 septembre 2009

Nathan en tête des prénoms masculins les plus donnés pour 2009...

Ils m'ont rabâché les oreilles avec cette information toute la journée sur Europe 1. C'est p'têt que la lecture revient au goût du jour?

Pourtant, Fernand, lui, ne fait pas de retour en force.

Non, à mon avis, c'est plutôt que tout le monde a craqué devant le beau scientifique d'Eurêka. Ce que je peux comprendre ;)

nathan stark eureka

jeudi 03 septembre 2009

Et la photo, je la twitte, ou pas?

Oui, vous allez me dire que je parle beaucoup de photo en ce moment, mais c'est de la faute à Twitter... j'y découvre tous les jours des photographes, des sites et des photos qui m'inspirent, et bref, du coup, même si paradoxalement je photographie peu, je cogite sur le sujet ;)

Quand j'ai écrit mon article sur l'auto-portrait nu ("Nude self-portraiture" que vous pouvez toujours retrouver , sur Photocritic.org), Haje se demandait en introduction pour qui, nous les photographes, prenons nos photos.

Pour ces photos de moi nue, et c'est en partie ce que j'explique dans l'article, clairement je les prenais avant tout pour moi. Parce qu'après ma première grossesse je me suis rendue compte à quel point on oublie rapidement son corps de femme enceinte, et je voulais absolument en garder une trace... Mais de manière générale, qu'en est-il?

Aux origines de la photo (que je n'ai pas vécu, n'en déplaise à certains!), j'aurais tendance à dire que l'on prenait avant tout des photos pour se souvenir... L'on posait pour un portrait de famille qui serait transmis fièrement de génération en génération. J'imagine que les premières photos partagés furent les photos publiées dans les journaux, pendant la Guerre de Sécession, enfin, du moins aux États-Unis?



Au temps de l'argentique, je crois qu'on prenait encore des photos plus pour soi-même que pour les autres. Il fallait vraiment qu'un voyage ait été extraordinaire pour que l'on organise une soirée devant l'album photo... dans ma famille, on privilégiait d'ailleurs les diapositives. (Ce qui me fait penser que j'en ai quelques dizaines à faire transférer, tiens...). On éteignait les lumières, et hop, tout le monde pouvait regarder et commenter en même temps.

Avec le numérique, on a découvert le plaisir de faire des photos sans compter... et puis vu que progressivement tout le monde s'est équipé d'une connexion haut-débit, quoi de plus simple que d'envoyer quelques photos par mail plutôt qu'une carte postale? La naissance du petit dernier, les vacances à la mer, les travaux dans la maison, la mésange dans le jardin, l'arc en ciel... tout est devenu prétexte à mitrailler.

Et puis arrive un moment où l'on se dit qu'envoyer des photos tous les jours à la famille et aux amis, qui se croient obligés de vous envoyer en retour un petit mot pour s'extasier de vos talents... c'est lassant. Alors on mets les photos sur un blog. Comme cela, ceux qui veulent les voir, ils y passent, ceux qui veulent en parler, ils peuvent le faire, et puis les autres... eh bien tant pis pour eux s'il ne savent pas à quelle photo on fait allusion la prochaine fois qu'on les verra. On ne les verra plus, c'est tout.

bouteille coteaux du layon

Et puis on a pu faire des photos avec un téléphone portable. Qui peut se connecter à Twitter, Facebook, Flickr et que sais-je encore. Et du coup, maintenant, plutôt que de garder pour soi qu'on a craqué sur une plaque de chocolat, on photographie ladite plaque. Et on P-A-R-T-A-G-E. Des fois que. On ne sait jamais, ça pourrait aussi donner des envie de chocolat à ceux qui vous follow ou même à vos amis. Et comme ça vous n'êtes plus seul à vous goinfrer de chocolat. (Si on a moins de 18 ans, on ne fait évidemment pas cela avec une bouteille de vin, parce que l'alcool, c'est mal.)

Bon, définitivement, il me manque un iPhone... je suis complètement larguée, moi, avec mon vieux téléphone portable ;)

mercredi 02 septembre 2009

Quid du droit de photographier et du respect d'autrui?

Je lisais un (vieil) article fort intéressant sur Photocritic.org ce matin... un article qui avait généré énormément de réactions, fort pertinentes d'ailleurs, de la part des lecteurs. Il s'intéresse au droit légal, mais aussi moral, de photographier autrui. Et si les lois sont différentes d'un pays à un autre, le respect de la personne ne devrait logiquement pas l'être!

En tant que photographe, les gens (tiens, je parle comme dans Madagascar maintenant!) ne sont pas mon sujet de prédilection... Je viens d'une famille qui a une réelle culture de la photographie (au point d'avoir eu une chambre noire pour développer ses photos) et lorsque nous avions rejoint mon oncle au Mali (j'avais alors huit ans), les consignes étaient strictes. Nous nous arrêtions dans la brousse dans des villages qui ne voyaient pas d'autres blancs que les missionnaires, et nous devions demander systématiquement l'autorisation de photographier quelqu'un, pour qu'il ne pense pas que nous cherchions à voler son âme. J'imagine que la photographie s'est démocratisée même au fin fond de la brousse, mais est-ce une raison pour arrêter de demander l'autorisation, en particulier si l'on souhaite publier la photographie ensuite sur internet? Je sais par exemple qu'à l'issue du film Home, je me suis demandé comme Yann Arthus-Bertrand avait procédé... je me posais la question , tenez...

Le problème, c'est qu'à moins de rester plusieurs heures ou plusieurs jours sur place, si vous demandez l'autorisation, vous courrez le risque d'avoir une photographie "posée"... Au lieu de saisir votre sujet sur le vif dans sa vie de tous les jours, vous le verrez peut être se précipiter dans sa case pour mettre ses vêtements du dimanche et vous offrir son plus beau sourire. Ce qui ne vous empêchera pas de faire une très belle photo, qui ne sera simplement pas celle que vous vouliez! Si vous pouvez investir le temps de rester sur place et de gagner la confiance de ceux que vous voulez photographier, il y a fort à parier que vous rentrerez chez vous avec les deux types de photographies.



Dans la vie de tous les jours, mon zoom 100-300mm me sert surtout à saisir des portraits sans que la personne visée ne s'en rende compte, strictement dans un cadre familial néanmoins. Ce sont les meilleures photos de mes enfants... je les aime saisis au naturel, qu'ils soient en train de s'amuser ou de mijoter une bêtise! Aujourd'hui, lorsque je photographie des gens, soit c'est leur image professionnelle/publique et je l'utilise (comprendre, je la poste sur ce blog, je n'ai jamais utilisé une photo pour un usage commercial), comme par exemple les soigneurs dans un zoo, ou le pilote d'avion lors d'un show aérien. Soit c'est une image de leur vie privée... et dans ce cas si je peux les faire disparaître de la photo, je le fais (tenez, ici, la piscine n'était pas tout à fait vide), et sinon je floute leur silhouette (, par exemple). Si ni l'un ni l'autre n'est possible, je m'abstiens de publier la photo.

Je vous ai donné mon point de vue en tant que photographe, mais en tant que sujet de photo, comment vois-je les choses? Déjà, je n'aime pas trop être prise en photo. On va dire que je trouve que les photos ne rendent pas justice à ma beauté naturelle ;) Je préfère donc nettement poser pour une photo, ça me donne au moins le temps de vérifier ma bonne tenue vestimentaire, de rentrer le ventre, et de râler copieusement sur le photographe. Je jette d'ailleurs sans pitié toute photo prise sur le vif qui ne trouve pas grâce à mes yeux. Vous me croirez ou non, mais elles sont nombreuses! Il y a quelques années, j'ai passé une journée à poser pour un photographe dans le cadre d'une campagne de publicité pour la société pour laquelle je travaillais. J'y ai appris beaucoup, et au final, la photo de moi qui a été la plus utilisée me montrait en dentiste, le visage couvert par un masque et des lunettes. Absolument pas reconnaissable! Je fais définitivement partie des gens non-photogéniques... c'est un heureux hasard (vraiment?) que je préfère être derrière l'appareil :)



Et enfin, en tant que Maman, il y a des moments où je peux comprendre que l'on photographie mes enfants. Comme par exemple à ce mariage d'une collègue auquel Pitchoun #1, qui devait avoir 1 an et des poussières, portait fièrement un t-shirt citant Corneille dans Le Cid: "La valeur n'attend pas le nombre des années." Dans toutes autres circonstances, par contre... j'avoue que je serais méfiante!

Et vous, vous en pensez quoi?

mardi 01 septembre 2009

Ventes Privées

Bon, les ventes privées, ce n'est pas sympa QUE pour acheter des fringues de marques à un prix bradé. Il y a quelques semaines, VP de la marque Nathan, avec réductions super intéressantes à la clef sur plusieurs collections à destination des enfants. C'est pas Sorcier, Questions-Réponses 6/9 ans, L'Oeil de l'Explorateur... Je ne me suis pas privée, et je ne suis pas déçue! (Par contre, trouver de la place dans ma bibliothèque, ça, c'est galère...)



(Toujours pareil, hein, si vous souhaitez que je vous parraine, faites-moi signe!)

ERRORE: Non riesco a connttermi a MySQL! Controllare config.php .