Tequila's Secrets

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

samedi 31 juillet 2010

Je n'suis paaaaaas une groupiiiiiiiiiiiie...

Je n'ai jamais été une groupie, même si plus jeune, beaucoup plus jeune, je découpais quand même soigneusement tous les articles sur Madonna... que j'écoute encore parfois. Mais j'ai des goûts très éclectiques, autant en matière de musique que de films, et même s'il m'arrive parfois de regarder d'affilée toute la filmographie d'un acteur, je ne la reprends pas à zéro une fois celle-ci terminée ;)

Ceci dit, sur Twitter, je me suis mise depuis quelques jours à suivre des célébrités. Tout cela, c'est de la faute à Nathan Fillion, que j'ai découvert récemment dans Firefly, un western de l'espace qui m'a enthousiasmée (je sais, dis comme ça...) et dans lequel il s'était profondément investi. J'ai jeté un coup d'œil par curiosité sur ses tweets après que quelqu'un en ait repoussé un dans ma timeline, et de fil en aiguille, me voilà embarqué dans le live-tweet de la Convention de San Diego où se trouvaient réunis acteurs, réalisateurs et auteurs de pleins de séries que j'aime bien.

Et c'est ainsi qu'après avoir sélectionné soigneusement des photographes, des journalistes et des gens comme vous et moi (et p'têt même toi qui me lis, d'ailleurs!), j'ai ajouté à ma liste... des célébrités. Bon, pour tout vous dire, je suis Hugh Jackman depuis mes débuts sur Twitter, mais vu qu'il n'a jamais twitté depuis... je crois que ça ne compte pas. Et puis c'est Hugh Jackman, ça n'a rien à voir (!)

Get your twitter mosaic here.



Il y a Bill Prady, auteur de The Big Bang Theory, qui n'hésite pas à questionner son audience, sans nul doute presque aussi geek que ses personnages. Il y a David Blue (Stargate Universe), qui appréhende sa célébrité avec autant de fraîcheur qu'Eli découvre la technologie des Anciens. Il y a David Hewlett (The Cube, Stargate Atlantis), très geek, et puis Joe Flannigan (Stargate Atlantis) qui découvre Twitter. Il y a Sasha Roiz (Caprica) grâce à qui j'ai pu lire une ou deux choses intéressantes sur son personnage que j'aime beaucoup. Il y a Colin Ferguson, qui apprècie autant la bière que le Shériff Carter dans Eurêka. Il y a Will Wheaton (The Big Bang Theory, Eurêka) qui twitte ses conversations avec son chat. Il y a Bear McCreary, extraordinaire compositeur de bandes originales (Eurêka, BattleStar Galactica...).

Je dois avouer que les acteurs eux-même ne m'intéressent pas réellement, pour ma part, j'ai choisi de m'attacher uniquement à ceux qui incarnent à l'écran des personnages que j'aime. En grande majorité, ces tweets sont un joli reflet de ce qu'ils ressentent au quotidien... de l'humour, de l'humilité, de la passion, de l'enthousiasme, de l'émerveillement, de la gratitude... et puis évidemment, comme dans la vraie vie, il y a aussi de la vulgarité, de la suffisance, ou de l'égocentrisme chez certains. Peu importe, ceux-là, je ne les retrouverai que sur le petit écran, incarnant leurs personnages respectifs :)

vendredi 30 juillet 2010

Page blanche

Il est des jours où le billet s'impose de lui-même... une humeur, une photo, une anecdote, parfois même une véritable réflexion. Si... ne souriez pas, ça m'arrive! Et puis il est des jours où je reste longtemps devant la page blanche, l'écran blanc devrais-je dire, en me demandant ce que je vais bien pouvoir raconter. Parfois, je sais qu'elle est juste là -l'inspiration-, et qu'en fermant les yeux je pourrais presque la saisir. Souvent, elle m'élude complètement.

Alors dites-moi, vous choisiriez quoi, vous, comme sujet pour aujourd'hui?

mardi 27 juillet 2010

Tatouages

Je ne sais pas si vous l'avez remarqué dans la rue, sur la plage, à la sortie de l'école, au bureau... mais aujourd'hui, le tatouage s'est largement banalisé.

Longtemps réservé aux hommes, aux vrais, il a pris une dimension d'accessoire de mode sur les mannequins, les beaux gosses, les acteurs... un tatouage grâce auquel on peut dévoiler un trait de sa personnalité, une petite partie de son moi intérieur. Affiché et admiré, souvent artistique, le tatouage a doucement conquis ses lettres de noblesse.


Samuel Anders & Kara Thrace (Battlestar Galactica) - Tous droits réservés

Il y a les tatouages qui se dévoilent sur la plage, ceux que l'on entrevoit au creux du cou, ceux qui entourent délicatement une cheville ou mettent en valeur un biceps joliment musclé, ceux cachés au creux du poignet, témoins privilégiés des poignées de main. Il y a le tatouage que l'on arbore au-dessus des reins, sans jamais le voir... et celui que l'on admire sur soi, comme s'il s'agissait d'un bijou avec lequel on joue.


Angelina Jolie - Tous droits réservés

Il y a le tatouage souvenir, le tatouage serment, le tatouage prise de position, le tatouage décoratif, le tatouage communautaire ou familial, le tatouage qui protège ou qui nous rend plus fort, et le tatouage qui raconte une histoire....


Sam Adama (Caprica) - Tous droits réservés

Et puis aussi, enfin, je l'imagine, le tatouage que l'on regrette. Celui avec lequel l'on est plus en phase. Celui qui nous a déçu. Celui dont on voudrait se débarrasser comme on jette sans remords un vêtement que l'on ne remettra plus...

vendredi 23 juillet 2010

Ste Brigitte

Magic-maman

"Au caractère, Brigitte est, sous un aspect parfois distant au premier abord, la sociabilité même; volontaire, intuitive, d’une intelligence prompte à la synthèse, lucide, rigoureuse et active, Brigitte continuera, c’est évident, de nous enchanter."

C'est évident. En toute modestie (et la modestie, ça me connaît!), il tombe assez juste, ce profil :)

Infosbébés



Franchement, je ne me reconnais ni en dormeuse, ni en boudeuse. Rancunière, oui, mais boudeuse, non!
Capricieuse, pas trop non plus (corrigez-moi si je me trompe, mais ça ne va pas me plaire!).
Gourmande, certes.
Calme, ça me paraît également un peu usurpé, spontanément, je me trouve plutôt stressée, et dans la foulée, je n'irai pas non plus jusqu'à me qualifier de patiente! (Sauf si l'on ne tient pas compte des embouteillages, des files d'attente, des soldes, des livraisons, de la cuisson des pâtes, des enfants, des temps de pose...)

jeudi 22 juillet 2010

Tics et tocs

Je pourrais vous dire que je suis parfois un peu maniaque pour ce qui est du tri et du rangement (pas sur tout, y'a des tas de trucs non rangés qui ne me dérangent absolument pas!), mais là, tout de suite, je pensais plutôt à mon langage.

Par exemple, je suppose rarement, mais j'assume beaucoup. Et vu que je suis quelqu'un de très rigide, j'use et j'abuse du duo "not acceptable, not an option", soit en français dans le texte: "pas acceptable, pas une option". Surtout d'ailleurs le "pas une option", et je crois avoir retrouvé le point d'origine de cette obsession lors de notre voyage en Floride (oui, je sais, je suis trop forte!).

Failure is not an option symbolise aujourd'hui pour la NASA la mission Apollo 13... Dans le film éponyme, vous verrez d'ailleurs Gene Krantz, le directeur de vol, la prononcer lorsque les techniciens commencent à envisager que les trois astronautes ne rentreront peut être jamais sur Terre. Suite à des recherches intensives menées par mon assistant (qui se reconnaîtra), dans la réalité, c'est un autre gars qui aurait expliqué à postériori que toutes les "options" possibles pour résoudre chacun des problèmes étaient examinées, et que l'échec ne faisait pas partie de ces options.

Ce qui n'a pas empêché Gene Krantz d'intituler ainsi son bouquin, qu'il faut absolument que je commande... tenez, celui-là: Failure Is Not an Option: Mission Control from Mercury to Apollo 13 and Beyond

(c) NASA

J'adore cette phrase. Je songe même à en faire ma devise. A moins que je ne me la fasse tatouer? (En attendant...)

lundi 19 juillet 2010

En selle!

La semaine dernière, j'ai (re)monté une jument qui vivait tranquillement sa vie de cheval au pré depuis des années. Je n'étais moi-même pas remontée à cheval depuis août 2006, nous étions toutes les deux aussi nerveuses l'une que l'autre. Je n'avais pas l'intention de la remonter, juste de la préparer pour mettre sur son dos les enfants, qui avaient largement pris goût au poney la veille au centre équestre.

Et puis elle avait quand même l'air bien vive, et du coup la sagesse dictait que je sois la première à tester ses réactions.

Sans trop y penser, je me suis donc retrouvée aux commandes, à contrôler que la direction répondait bien entre les arbres du verger, avant de tester le frein et les vitesses. On a fait quelques embarquées, quelques freinages hasardeux, on a même calé plusieurs fois et reculé sans vérifier dans les rétros, mais au final, on a fait une super balade, flanquées d'un poney tenu en main et de 4 vélos.

selle français alezan

(Merci P'tit Mousse pour les photos!)

dimanche 11 juillet 2010

Drôle de réveil-matin...

montgolfiere

lundi 05 juillet 2010

Note pour moi-même

Avant de mettre deux kilos de cerises dénoyautées dans la bassine à confiture... s'assurer d'avoir le sucre.

samedi 03 juillet 2010

Hirondelle en approche!

Nos écuries grouillent d'hirondelles cette année... au moins trois nids occupés, et la plupart des petiots volent déjà, même s'ils dorment à l'abri toutes les nuits et se laissent encore nourrir par les parents.

hirondelles

Ce que j'aime bien chez les hirondelles, c'est qu'elles persécutent les chats (on sait qu'ils approchent de la maison, rien qu'aux cris et aux attaques en piqué sur la terrasse), mais elles ne nous disent rien. Elles se préviennent mutuellement qu'on est dans l'une ou l'autre écurie, elles nous frôlent, elles font des demi-tours abrupts juste avant l'impact, elles chassent sans hésiter au-dessus de la table familiale. Du coup, j'ai quand même récupéré 3 petiotes dans la maison aujourd'hui... heureusement que les chats étaient en vadrouille! (ou profondément endormis...)

Tout le contraire des mésanges qui nichent là également, mais qui paniquent dés qu'elles nous voient. Ce n'est pourtant pas faute de les nourrir en hiver!

ERRORE: Non riesco a connttermi a MySQL! Controllare config.php .