Tequila's Secrets

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

dimanche 06 septembre 2009

Braderie de Lille 2009

J'ai failli à mes origines, je n'y étais pas cette année... mais si cela vous chante, vous pouvez toujours aller lire le billet de ma maman sur son blog... et puis enchaîner sur le reste des photos prises par mon grand frère, ;)

braderie de lille 2009

vendredi 04 septembre 2009

Nathan en tête des prénoms masculins les plus donnés pour 2009...

Ils m'ont rabâché les oreilles avec cette information toute la journée sur Europe 1. C'est p'têt que la lecture revient au goût du jour?

Pourtant, Fernand, lui, ne fait pas de retour en force.

Non, à mon avis, c'est plutôt que tout le monde a craqué devant le beau scientifique d'Eurêka. Ce que je peux comprendre ;)

nathan stark eureka

jeudi 03 septembre 2009

Et la photo, je la twitte, ou pas?

Oui, vous allez me dire que je parle beaucoup de photo en ce moment, mais c'est de la faute à Twitter... j'y découvre tous les jours des photographes, des sites et des photos qui m'inspirent, et bref, du coup, même si paradoxalement je photographie peu, je cogite sur le sujet ;)

Quand j'ai écrit mon article sur l'auto-portrait nu ("Nude self-portraiture" que vous pouvez toujours retrouver , sur Photocritic.org), Haje se demandait en introduction pour qui, nous les photographes, prenons nos photos.

Pour ces photos de moi nue, et c'est en partie ce que j'explique dans l'article, clairement je les prenais avant tout pour moi. Parce qu'après ma première grossesse je me suis rendue compte à quel point on oublie rapidement son corps de femme enceinte, et je voulais absolument en garder une trace... Mais de manière générale, qu'en est-il?

Aux origines de la photo (que je n'ai pas vécu, n'en déplaise à certains!), j'aurais tendance à dire que l'on prenait avant tout des photos pour se souvenir... L'on posait pour un portrait de famille qui serait transmis fièrement de génération en génération. J'imagine que les premières photos partagés furent les photos publiées dans les journaux, pendant la Guerre de Sécession, enfin, du moins aux États-Unis?



Au temps de l'argentique, je crois qu'on prenait encore des photos plus pour soi-même que pour les autres. Il fallait vraiment qu'un voyage ait été extraordinaire pour que l'on organise une soirée devant l'album photo... dans ma famille, on privilégiait d'ailleurs les diapositives. (Ce qui me fait penser que j'en ai quelques dizaines à faire transférer, tiens...). On éteignait les lumières, et hop, tout le monde pouvait regarder et commenter en même temps.

Avec le numérique, on a découvert le plaisir de faire des photos sans compter... et puis vu que progressivement tout le monde s'est équipé d'une connexion haut-débit, quoi de plus simple que d'envoyer quelques photos par mail plutôt qu'une carte postale? La naissance du petit dernier, les vacances à la mer, les travaux dans la maison, la mésange dans le jardin, l'arc en ciel... tout est devenu prétexte à mitrailler.

Et puis arrive un moment où l'on se dit qu'envoyer des photos tous les jours à la famille et aux amis, qui se croient obligés de vous envoyer en retour un petit mot pour s'extasier de vos talents... c'est lassant. Alors on mets les photos sur un blog. Comme cela, ceux qui veulent les voir, ils y passent, ceux qui veulent en parler, ils peuvent le faire, et puis les autres... eh bien tant pis pour eux s'il ne savent pas à quelle photo on fait allusion la prochaine fois qu'on les verra. On ne les verra plus, c'est tout.

bouteille coteaux du layon

Et puis on a pu faire des photos avec un téléphone portable. Qui peut se connecter à Twitter, Facebook, Flickr et que sais-je encore. Et du coup, maintenant, plutôt que de garder pour soi qu'on a craqué sur une plaque de chocolat, on photographie ladite plaque. Et on P-A-R-T-A-G-E. Des fois que. On ne sait jamais, ça pourrait aussi donner des envie de chocolat à ceux qui vous follow ou même à vos amis. Et comme ça vous n'êtes plus seul à vous goinfrer de chocolat. (Si on a moins de 18 ans, on ne fait évidemment pas cela avec une bouteille de vin, parce que l'alcool, c'est mal.)

Bon, définitivement, il me manque un iPhone... je suis complètement larguée, moi, avec mon vieux téléphone portable ;)

mercredi 02 septembre 2009

Quid du droit de photographier et du respect d'autrui?

Je lisais un (vieil) article fort intéressant sur Photocritic.org ce matin... un article qui avait généré énormément de réactions, fort pertinentes d'ailleurs, de la part des lecteurs. Il s'intéresse au droit légal, mais aussi moral, de photographier autrui. Et si les lois sont différentes d'un pays à un autre, le respect de la personne ne devrait logiquement pas l'être!

En tant que photographe, les gens (tiens, je parle comme dans Madagascar maintenant!) ne sont pas mon sujet de prédilection... Je viens d'une famille qui a une réelle culture de la photographie (au point d'avoir eu une chambre noire pour développer ses photos) et lorsque nous avions rejoint mon oncle au Mali (j'avais alors huit ans), les consignes étaient strictes. Nous nous arrêtions dans la brousse dans des villages qui ne voyaient pas d'autres blancs que les missionnaires, et nous devions demander systématiquement l'autorisation de photographier quelqu'un, pour qu'il ne pense pas que nous cherchions à voler son âme. J'imagine que la photographie s'est démocratisée même au fin fond de la brousse, mais est-ce une raison pour arrêter de demander l'autorisation, en particulier si l'on souhaite publier la photographie ensuite sur internet? Je sais par exemple qu'à l'issue du film Home, je me suis demandé comme Yann Arthus-Bertrand avait procédé... je me posais la question , tenez...

Le problème, c'est qu'à moins de rester plusieurs heures ou plusieurs jours sur place, si vous demandez l'autorisation, vous courrez le risque d'avoir une photographie "posée"... Au lieu de saisir votre sujet sur le vif dans sa vie de tous les jours, vous le verrez peut être se précipiter dans sa case pour mettre ses vêtements du dimanche et vous offrir son plus beau sourire. Ce qui ne vous empêchera pas de faire une très belle photo, qui ne sera simplement pas celle que vous vouliez! Si vous pouvez investir le temps de rester sur place et de gagner la confiance de ceux que vous voulez photographier, il y a fort à parier que vous rentrerez chez vous avec les deux types de photographies.



Dans la vie de tous les jours, mon zoom 100-300mm me sert surtout à saisir des portraits sans que la personne visée ne s'en rende compte, strictement dans un cadre familial néanmoins. Ce sont les meilleures photos de mes enfants... je les aime saisis au naturel, qu'ils soient en train de s'amuser ou de mijoter une bêtise! Aujourd'hui, lorsque je photographie des gens, soit c'est leur image professionnelle/publique et je l'utilise (comprendre, je la poste sur ce blog, je n'ai jamais utilisé une photo pour un usage commercial), comme par exemple les soigneurs dans un zoo, ou le pilote d'avion lors d'un show aérien. Soit c'est une image de leur vie privée... et dans ce cas si je peux les faire disparaître de la photo, je le fais (tenez, ici, la piscine n'était pas tout à fait vide), et sinon je floute leur silhouette (, par exemple). Si ni l'un ni l'autre n'est possible, je m'abstiens de publier la photo.

Je vous ai donné mon point de vue en tant que photographe, mais en tant que sujet de photo, comment vois-je les choses? Déjà, je n'aime pas trop être prise en photo. On va dire que je trouve que les photos ne rendent pas justice à ma beauté naturelle ;) Je préfère donc nettement poser pour une photo, ça me donne au moins le temps de vérifier ma bonne tenue vestimentaire, de rentrer le ventre, et de râler copieusement sur le photographe. Je jette d'ailleurs sans pitié toute photo prise sur le vif qui ne trouve pas grâce à mes yeux. Vous me croirez ou non, mais elles sont nombreuses! Il y a quelques années, j'ai passé une journée à poser pour un photographe dans le cadre d'une campagne de publicité pour la société pour laquelle je travaillais. J'y ai appris beaucoup, et au final, la photo de moi qui a été la plus utilisée me montrait en dentiste, le visage couvert par un masque et des lunettes. Absolument pas reconnaissable! Je fais définitivement partie des gens non-photogéniques... c'est un heureux hasard (vraiment?) que je préfère être derrière l'appareil :)



Et enfin, en tant que Maman, il y a des moments où je peux comprendre que l'on photographie mes enfants. Comme par exemple à ce mariage d'une collègue auquel Pitchoun #1, qui devait avoir 1 an et des poussières, portait fièrement un t-shirt citant Corneille dans Le Cid: "La valeur n'attend pas le nombre des années." Dans toutes autres circonstances, par contre... j'avoue que je serais méfiante!

Et vous, vous en pensez quoi?

mardi 01 septembre 2009

Ventes Privées

Bon, les ventes privées, ce n'est pas sympa QUE pour acheter des fringues de marques à un prix bradé. Il y a quelques semaines, VP de la marque Nathan, avec réductions super intéressantes à la clef sur plusieurs collections à destination des enfants. C'est pas Sorcier, Questions-Réponses 6/9 ans, L'Oeil de l'Explorateur... Je ne me suis pas privée, et je ne suis pas déçue! (Par contre, trouver de la place dans ma bibliothèque, ça, c'est galère...)



(Toujours pareil, hein, si vous souhaitez que je vous parraine, faites-moi signe!)

dimanche 30 août 2009

Histoires d'H

hirondelles

Je profite de cette photo prise tout à l'heure (j'ai l'impression d'être à un show aérien... piqué, rase-mottes, virages spectaculaires... tout y est!) pour vous raconter mes déboires de cette année avec les hirondelles.

On se l'était promis suite à notre élevage d'hirondelles il y a deux ans (raconté , , et ) les petiotes n'auraient plus à installer leur nichée dans un vieux pot de fleur en plastique accroché à une poutre. D'où l'installation cette année de 4 nichoirs calibrés et validés par la LPO, dans l'écurie dans laquelle elles s'installent habituellement. Qu'ont-elles fait, à votre avis?

Évidemment les premières arrivées se sont installées dans le pot de fleur. Un second couple s'est installé ensuite dans un nouveau nid, qu'elles ont construit de leurs propres mains becs. Par contre, nos 4 nids grand luxe, personne n'en veut... *soupir*. Je sens bien que ça va faire comme les chouettes, qui nichent dans l'écurie où se trouvent le nichoir spécialement installées pour elles... mais jamais dedans. Ils pourraient au moins faire un effort pour nous faire plaisir, ces z'oiseaux?

samedi 29 août 2009

Lustifik

Je l'avoue, je ne suis pas allée à Nantes hier uniquement pour revoir Frédéric (alias Screetch), de Robootic. Ni pour rencontrer R2D2 dans ses locaux ou admirer la télécommande cachée dans un Falcon Millenium... même si en geek qui se respecte, le jour où ils me font le même en compatible UPnP, pour s'interfacer avec mon serveur personnel VHS-4, je serai probablement preneuse! C'est marrant comme les enfants ont été moins intéressés par le robot-aspirateur et le robot-tondeuse que par les autres... les robots-jouets.

Je n'y suis pas allée non plus pour les Machines de L'île, dont je vous montrerai probablement des photos plus tard, ne serait-ce que parce qu'elle ont été laborieuses à prendre. Je dois une reconnaissance éternelle au vendeur du rayon photo de la FNAC qui a eu la gentillesse de recharger la batterie de mon appareil pendant que nous prenions le goûter à la terrasse d'un café voisin. Et quand je dis "nous", c'est juste les petiots et moi, je ne lui ai même pas offert un chocolat chaud en échange... Je ne sais pas encore si le problème vient de la batterie ou de mon chargeur, mais définitivement, il y a un truc qui cloche.

Non, la raison principale de ma venue à Nantes tient en 4 lettres. Ikéa. Oui, Ikéa. Je vois à la petite lueur dans vos yeux que vous venez de comprendre d'où vient le titre de mon billet, parce que vous aussi, vous allez chez Ikéa. Ne mentez pas, je le sais. Dites-moi... Lustifik, qu'est-ce que ça évoque pour vous? Lust, tout le monde connaît. Ifik comme "magnifique"?

Pour tout vous avouer, Lustifik, c'est l'espoir de la concrétisation d'un rêve... celui que les enfants vont enfin ranger leurs chaussures. Oui, je sais, c'est très terre à terre. Mais avec trois hommes à la maison, je suis devenue très terre à terre, c'est un fait ;)

jeudi 27 août 2009

Pourquoi j'aime Anakin Skywalker, et pourquoi je n'aime plus Star Wars...

Les petiots ont entendu parler de StarWars pendant les vacances, et soudainement, c'est LE sujet à la mode. D'autant plus facilement qu'ils avaient déjà en Lego le Starfighter de Grievous (ref 7656), acheté en soldes à un prix défiant toute concurrence au début de l'année. Alors quand par le plus grand des hasards ils ont reçu en cadeau un Clone Walker et 4 clones (ref 8014), toujours en Lego, c'est devenu super difficile d'éviter le sujet.

En fait, je ne suis pas chaude pour qu'ils voient maintenant les films... C'est sans doute idiot, mais autant j'avais aimé la trilogie originelle (4, 5, 6)... et autant je n'ai pas aimé la seconde (1, 2, 3). Et voir la seconde m'a gâché la première, parce qu'en voyant le cheminement d'Anakin pour devenir un Jedi, je comprends très bien qu'il se soit tourné du côté obscur de la Force, j'aurais même sûrement fait pareil. Non, ce n'est même pas cela. Ses petits camarades Jedis, qui se croient si vertueux et si sages, l'ont poussé vers le côté obscur de la Force... il y est allé à reculons, et sans voir d'autre issue parce qu'il n'y en avait pas.

Et bien sûr je trouve cela terrible parce que j'aime beaucoup le personnage d'Anakin... et ça me fend le cœur de voir à quel point il est maltraité et incompris par les Jedis. Ça me fend le cœur qu'un personnage qui a tout d'un héros se retrouve dans le costume de Dark Vador. Et autant après avoir vu la trilogie originelle on pouvait se dire qu'il avait cherché la gloire du côté obscur (et que c'était bien fait pour lui, et apprécier sa rédemption finale), autant après avoir vu la seconde trilogie on sait qu'il y est allé à contre cœur et qu'il en a souffert pendant toute sa vie. Et là, du coup, j'ai beaucoup de mal à prendre à nouveau du plaisir devant ces films qui sont pourtant fabuleux... Je les trouve tellement tristes... Yoda a perdu tout son capital sympathie, et Obiwan Kenobi, lui, ne trouve aucune grâce à mes yeux.

star wars clone wars
Tous droits réservés

Plutôt que de leur montrer les films, j'ai donc commencé par montrer à mes enfants le meilleur d'Anakin... La Guerre des Clones (The Clone Wars). Ça tombe bien, en plus je trouve la violence moins choquante en dessin animé... Les droïdes sont bêtes à souhait (j'adore leur "bien reçu, bien reçu"), et Anakin est traité comme un Jedi à part entière, avec une Padawan à peu près aussi disciplinée que lui a pu l'être. Du coup, je regarde aussi, peut être qu'avec le temps j'arriverai à me réconcilier avec la totalité de l'histoire... il faut que je me concentre sur le fait qu'au final, il est bien l'Élu de la Prophétie, même si pour cela il a du souffrir toute sa vie. (Définitivement, je préfère que les petiots regardent des trucs plus gais...)


dimanche 23 août 2009

Tequila: 0 - Géocache: 1

Quand une certaine Stéphanie m'écrivait des commentaires la semaine dernière, j'en profitais pour découvrir son blog... où elle raconte, en photos et entre autres, ses virées pour trouver des geocaches, ce qui m'a laissée perplexe quelques minutes. Pas du tout au fait de cette pratique, je découvrais donc avec stupeur que partout dans le monde, des gens cachent des boites contenant de modestes trésors à des coordonnées GPS précises. Muni de quelques informations, chacun peut ensuite tenter de découvrir une cache, choisir l'un des trésors, et en déposer un autre à la place. Trop fort.

Je rentre mon code postal... et le moteur de recherche me sort 4 caches dans ma localité, plus deux à proximité immédiate. Fichtre. Ni une ni deux, ce matin, on charge les vélos dans la voiture, le pique-nique dans le sac, et hop, nous voilà partis pour une quinzaine de kilomètres en forêt. Ce n'est évidemment qu'une fois à destination que l'on se rend compte que le GPS est déchargé. A l'ancienne, on finit quand même par rejoindre l'étang décrit dans les indications, beaucoup plus grand que ce que j'imaginais, et c'est là qu'on se dit que sans GPS, cela va nous prendre deux ou trois jours pour en fouiller les abords! (Et ce malgré des enfants très motivés, vous vous en doutez...)

étang de la forêt domaniale de Longuenée

Au final, malgré le déchiffrage de l'indice, on a pas trouvé la cache... il faut bien dire que rien ne ressemble plus à un arbre dans une forêt... qu'un autre arbre! Allez, ce n'est que partie remise, on y retournera, en prenant cette fois le soin de charger le GPS au préalable :)

Pour plus d'informations, RDV sur Geocaching en France, le site officiel... et merci Stéphanie de m'avoir fait découvrir cette pratique!

samedi 22 août 2009

Tiens, on est samedi...

traces avion ciel bleu

(ça se voit au nombre de longs courriers qui nous survolent...)

samedi 15 août 2009

Le souci du détail selon Pixar

Je m'aperçois que j'ai oublié de vous parler de "Là-Haut"... alors en attendant que je m'y mette, j'ai déniché sur Allociné des arrêts sur image de dessins animés Pixar.

Ci-dessous deux images issues de ce diaporama, histoire de vous inciter à le feuilleter, pour découvrir des détails à côté desquels vous êtes peut-être (comme moi) passé...

Dans Ratatouille, Remy est surpris par une ombre menaçante. A l'époque, pour le spectateur, ce n'était qu'un chien lamba. Aujourd'hui, chacun y reconnaîtra la silhouette de Dug, le sympathique toutou qui parle de Là-haut !
Galerie complète sur AlloCiné


Sur le chantier qui se dresse en bordure de la maison de Carl Fredricksen dans Là-haut, on peut apercevoir un logo "BnL" (pour "BuyNLarge"), la société au centre de WALL·E.
Galerie complète sur AlloCiné


vendredi 14 août 2009

Ce que j'aime, avec Paris...

C'est que même en plein mois d'août, même à 22h30, on arrive encore à y perdre du temps en voiture.

Tenez, hier soir, ils ont eu le culot de fermer l'A3 juste sous mon nez. Et quand je dis sous mon nez, c'est littéral, j'étais à quelques dizaines de mètres derrière les véhicules de la DDE qui nous ont fait rouler en seconde pendant 8 kilomètres avant de nous jeter sur l'A86. Et je ne connais pas grand chose de plus frustrant que de rouler au pas en ayant devant soi une autoroute vide. Ceci dit, quand sur l'A86 des panneaux ont annoncé que celle-là aussi serait fermée 6 kilomètres plus loin, je me suis demandé combien de temps ce petit jeu allait durer. Ce n'est pas tout ça, mais j'avais encore plus de 300 kilomètres à faire, moi!

mercredi 12 août 2009

Perséides

Google m'informe gentiment qu'en ce moment, ce sont les perséides... Souvenez-vous, chaque année à la même époque, la Terre traverse un champs de poussières qui offre parfois un très joli spectacle en matière d'étoiles filantes. Pour ma part, étant venue passer quelques jours en ville... c'est raté pour cette année. Mais si vous le pouvez, vous, installez donc votre matelas dehors, et plongez-vous dans la contemplation du ciel. Ne fixez pas votre regard, activez votre vision périphérique, et laissez-vous émerveiller.



Et puis faites un vœu pour moi, tant qu'à faire ;)

Que le temps passe...

J'aime bien cette idée des quelques secondes filmées chaque jour, y compris les petites mises en scène au milieu...

The Longest Way 1.0 - one year walk/beard grow time lapse from Christoph Rehage on Vimeo.

vendredi 07 août 2009

Photocritic.org

Aujourd'hui, je vous invite à me suivre sur le site de Haje Van Kamps (photocritic.org), qui est un talentueux photographe que j'ai découvert il y a quelques temps...

Je lisais chez lui une série d'articles sur la photographie de nus (Tenter le nu et Photographier sa petite amie nue) et son appel à témoins m'a donné envie de m'exprimer sur ce sujet que je connais un peu pour l'avoir tenté ;) Non je ne posterai pas mes photos, et non je ne les lui ai pas confiées, mais cliquez donc sur l'image ci-dessous pour me lire sur son site...

Profitez-en pour lire ses articles également, j'avoue d'ailleurs volontiers que son idée de photographier des verrous de toilettes m'a beaucoup fait réfléchir, il me manque un projet de ce type en fil rouge de mes journées passées avec un appareil photo en main ;)

< 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 >

ERRORE: Non riesco a connttermi a MySQL! Controllare config.php .