Tequila's Secrets

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

mardi 04 août 2009

Guest-bloggeuse!

Eh oui, à mon tour de jouer l'invitée sur le blog de mon amie La Sorcière, rencontrée il y a fort fort longtemps maintenant sur un forum que nous fréquentâmes toutes les deux :) Alors lire ma dissertation sur ce brûlant sujet, point besoin de remuer votre nez, cliquez simplement sur l'image ci-dessous!

blog

(Et merci ma grande pour cette fenêtre d'expression chez toi!)

mardi 28 juillet 2009

Sur toutes les plages...

Je crois que si j'habitais un port ou une ville en bord de mer, je passerais beaucoup de temps à regarder partir et arriver les bateaux...

cargo Brest

Il y a vraiment quelque chose de magique dans l'idée de s'embarquer, de larguer les amarres et de partir en mer, vers l'horizon... Je ne peux pas m'empêcher d'envier les marins et cette relation privilégiée avec un élément aussi fort que l'eau, le tout sans discrimination, puisque je ressens le même frisson devant les bateaux de croisière, les bâtiments militaires et les navires de commerce. Il n'y a guère que les bateaux de pêche qui ne me tentent vraiment que moyennement ;)

Remorqueur de Haute Mer RHM Le Tenace A669 Brest

voilier Brest

Pour tout vous dire, je rêve depuis longtemps d'arriver un jour à NY en ayant traversé l'océan sur un plus ou moins grand bateau... quel dommage que le Titanic ait sombré ;)

bateau croisière Brest

Ecouter Les Plages de Jean-Louis Aubert sur Deezer

Lire la suite

dimanche 26 juillet 2009

J'viens avec, hein? dis?



Il y a quinze jours, préparation des valises, Loustique s'installe dans celle des petiots...

La dame aux chats

Une journée à la plage. C’est largement l’heure du déjeuner, mais il fait beau, les enfants jouent avec bonheur dans les vagues délicates de la marée basse, et je ne me résous pas à les interrompre. Je surveille du coin de l’œil l’arrivée d’une femme d’une quarantaine d’années, panier et épuisette à la main, très businesslike dans son attitude, et qui s’installe dans la flaque voisine. Vue sa tenue plutôt élégante malgré les bottes en caoutchouc, soit ses invités doivent arriver d’un instant à l’autre et elle vient de se rendre compte qu’elle a oublié d’acheter des crevettes pour l’apéro, soit… je ne sais pas.

Ses gestes sont précis et rapides, elle remonte l’épuisette deux, trois, quatre fois et je me demande si c’est la faim qui me fait halluciner : de là où je suis, je vois frétiller l’épuisette. Vu que nos plus belles prises jusqu’à maintenant nécessitent d’avoir le nez dessus pour les voir (j’exagère à peine), je sors les pitchouns de l’eau d’un signe de tête, et on approche en mettant les pieds dans le plat. Non seulement il y a du poisson dans le panier (plus de variétés d’ailleurs que nous n’en avons vu avec masque et tuba !), et du gros, mais les crevettes sont tellement grandes qu’elles donneraient presque envie de les manger toutes crues. Ce qui est d’ailleurs le sort qui leur est réservé.

crevette littoral parc marin iroise
Crevette

Nouvellement instruits de la technique de pêche infaillible de notre dame mystérieuse, les pitchouns et moi nous mettons au boulot, avec succès.

Lipophrys pholis littoral parc marin iroise
Mordocet (le gros)

Anuilla Anguille littoral parc marin iroise
Anguilles

poisson vert littoral parc marin iroise

Et c’est ainsi que ce jour là, nous avons pêché poissons et crevettes pour un chat de 20 ans dont c’est le pêché mignon, l’un des douze chats de cette surprenante pêcheuse qui restera l’une de nos jolies rencontres de cet été !

samedi 25 juillet 2009

Mention sensibilité

Je vous parlais dans ce billet du concours photo organisé suite au Salon du Bourget... il semblerait que ma sélection de photos ait plu au jury ;)



Lien vers le site sur lequel sont exposées les photos: Musée de l'Air et de l'Espace du Bourget

vendredi 17 juillet 2009

Le GR34, vers Porz Milin...

GR34 porzmilhin portsmilin

GR34 porzmilhin portsmilin

GR34 porzmilhin portsmilin

jeudi 16 juillet 2009

Pfff...

Quand j'ai signé pour le paradis perdu, je ne m'attendais pas à ce que le Wi-fi ne soit dispo qu'à l'accueil, et encore, uniquement aux heures de permanence puisqu'il faut une personne autorisée pour appuyer sur le bouton magique de la Livebox. Je ne m'attendais pas non à ce que mon téléphone ne capte le réseau que par intermittence. Genre, pas à la piscine ni dans la chambre ou le coin cuisine, mais à la plage et sur le bout du canapé près de la fenêtre. Je ne m'attendais pas non plus à ce qu'il faille que je m'installe au milieu de la pelouse commune, orientée vers l'ouest, portable en équilibre sur les genoux croisés (eh oui, jambes à plat, pas de réseau!) pour trouver de la 3G, qualité du signal: très mauvais.

Manquerait plus qu'il se (re)mette à pleuvoir, tiens :)

mardi 07 juillet 2009

Que de travail... mais quel résultat!

samedi 04 juillet 2009

Lucile, née un 4 juillet

jeudi 02 juillet 2009

Plaidoyer pour l'ATSEM

Hier, en sélectionnant chez le fleuriste 4 petites compositions pour les tandems instit/ATSEM des Pitchouns, j'entendais une jeune femme -enfin, entendons-nous bien, plus vieille que moi qui suis une très jeune femme ;) - dire à la fleuriste, devant son fiston, que "5 roses pour l'institutrice, OK, mais pour l'ATSEM c'est trop". Je dois avouer que je me suis posé la question moi-même... faut-il offrir la même chose aux deux, ou faire un plus beau cadeau à l'institutrice? Après tout, c'est elle qui enseigne à nos enfants tout ce qu'ils ont besoin d'apprendre, et qui veille pendant le temps scolaire à en faire des têtes bien faites.

Parce que l'Agent Territorial Spécialisé des Écoles Maternelles, c'est quoi son rôle, au juste? Elle gère la sieste et réveille en douceur les gros dormeurs, mouche les nez, emmène les uns et les autres aux toilettes, soigne les blessures, console le vague à l'âme, fait l'aller-retour à la cantine avec les enfants et supervise le déjeuner. Elle prend aussi le relais de l'instit au sein des groupes de travail, en un mot comme en cent, elle fait partie intégrante des journées de nos petiots.

Pour ma part, je n'ai pas voulu faire de différence, ATSEM et instit ont eu la même composition florale, je suis pour la paix des ménages. J'espère juste ne pas avoir vexé les instits ;)

lundi 29 juin 2009

Le pourquoi du comment...

A force de fréquenter des blogs de photographes (qui vivent de ce métier), je me rends compte que poster une photo, c'est une chose, mais que ce que j'apprécie surtout, finalement, c'est de lire la raison pour laquelle le photographe a sélectionné celle-là parmi toutes celles qu'il a certainement faites. Et je fais évidemment ces mêmes choix pour chaque photo que je poste. Je n'ai pas leur talent, mais il est peut être temps que moi aussi je m'explique un peu ;)

Je choisis parfois une photo pour sa qualité technique, pour sa lumière, pour ses couleurs... parfois pour sa composition... parfois pour ce qu'elle m'évoque. Tenez, je suis revenue avec 1357 photos de ma journée au Bourget. Après un premier tri pour supprimer les techniquement mauvaises et les redondantes, j'en ai gardé 1177. Rien que pour les démonstrations en vol, j'en ai publiées une petite centaine sur ce blog, en cherchant à la fois à montrer l'aéronef, et à susciter une certaine émotion par rapport aux prouesses de son pilote... Pour le concours photo organisé suite à Aéro 2009 par le Musée de l'Air et de l'Espace, j'ai sélectionné 5 de ces photos, que je vous livre ci-dessous, avec quelques explications...

Les deux premières se sont immédiatement imposées d'elles-mêmes.

L'APM 40 avec Philippe Monniot aux commandes, un avion sans doute un peu moins agile que l'oiseau qui s'est invité pendant la démonstration... mais je trouve particulièrement jolie la poésie de cette image, même si techniquement la photo manque de netteté.



Pendant tout le show, j'ai surveillé du coin de l'œil les avions de ligne qui décollaient de Roissy, et par trois fois j'ai pu saisir l'un d'eux en arrière plan. Avec le Tigre, le Typhoon... et enfin avec ce duo avion remorqueur/planeur. Techniquement c'est la meilleure des trois photos, et le fait d'avoir ces trois aéronefs réunis ajoute définitivement une portée symbolique.



Il me restait donc trois photos à trouver... J'ai délibérément évité l'A380 dont j'ai trouvé la démo moins impressionnante qu'il y a deux ans. J'ai également écarté dans un premier temps les avions de chasse, tout simplement parce que P'tit Mousse a des photos en gros plan qui sont meilleures que les miennes. J'étais très tentée par les photos sur lesquelles on devine les trajectoires des avions, en particulier celles du Fouga Magister et du F16, mais j'ai pensé qu'il y en aurait sûrement de nombreuses semblables de proposées vu qu'elles ne nécessitent pas de téléobjectif.

Celle-ci, donc. Le Lockheed C130J est un de mes coups de cœur... j'ai trouvé sublime cet avion à la silhouette massive et qui semble défier les lois de la gravité. Comme Bernard Chabert le faisait remarquer, les pilotes ont poussé leur avion à la toute limite de ses capacités, porte de soute ouverte à cet instant-là... très très impressionnant. Ajoutez à cela que techniquement la photo est nette, y compris le flux d'air autour des hélices... et voilà la numéro 3.



Et enfin, je ne voulais pas à l'origine soumettre deux photos concernant le même appareil (Extra330 piloté par Renaud Ecalle), mais j'ai été tout à fait incapable de choisir :) Celle-ci en forme d'hommage à ma prof de littérature de première, qui nous incitait toujours à chercher dans un texte les lignes ou les perspectives horizontales ou verticales. Je ne les remarque plus dans les textes, mais j'aime bien quand elles s'imposent dans les photos ;) Au-delà de la difficulté technique d'une telle montée (enfin, j'imagine que c'est difficile), j'aime beaucoup cette ascension à la trajectoire parfaitement rectiligne.



Et enfin, j'ai été séduite par la lumière sur celle-ci, y compris le reflet du soleil sur l'empennage (techniquement c'est une surexposition) qui me fait l'effet d'un clin d'œil. D'un point de vue aéronautique, si mes souvenirs sont bons, l'avion s'est laissé tomber sur le dos avant de remettre les gaz et de repartir à l'horizontale. Je ne connais pas les termes techniques, mais c'était à couper le souffle.



vendredi 26 juin 2009

Bulletins scolaires

YESSSSS! Les pitchouns sont respectivement admis en CP (les choses sérieuses commencent!) et en Grande Section de maternelle. Y'a pas à dire, en tant que maman, je suis quand même super contente, et super fière. Ils sont aussi admis respectivement en Débutant 2 (à 6 ans, il va déjà enchainer les longueurs!) et Débutant 1 au cours de piscine (trop forts!). Certes, il y a encore du chemin avant qu'ils ne soient respectivement entomologiste et pilote de chasse. Mais bon, chaque chose en son temps, n'est-ce pas?

Et en parlant d'entomologie... (vous en avez votre claque des avions, je sais... je ne me remets pas du décalage entre ma bannière de sous-vêtements et mes photos de ces derniers jours!)

papillon cossus cossus

(ce n'est pas un inconnu, c'est le gâte-bois (cossus cossus), tu l'avais reconnu, hein, dis, P'tit Mousse?)

Farewell Michael!

Michael Jackson a bercé toute ma génération, pas de doutes, et pour moi, Thriller, c'est une de mes premières découvertes musicales. J'avais 9 ans, et c'est le grand frère de ma meilleure amie qui nous a montré le clip. Michael Jackson et Madonna. C'est avec eux que nous avons appris à chanter (ça n'a pas été une réussite!), à danser, et c'est encore eux que nous passions des heures à écouter le mercredi après midi. Et si je n'ai jamais été séduite par le personnage, et encore moins par son côté obscur, l'artiste était extraordinaire.

Regarder Thriller sur Youtube

lundi 22 juin 2009

Legally Blondes

Je range ce billet dans mes humeurs parce que franchement, je ne vois pas comment je pourrais faire une review de ce film. Je ne sais pas très bien quel est le public ciblé, mais je crois pouvoir affirmer qu'il ne s'agit pas des trentenaires, ni masculins, ni féminins. Les fillettes de 10-12 ans peut-être? Histoire de leur apprendre que c'est important d'être différentes (pas le fait qu'elles soient blondes, mais celui qu'elles ne soient pas richissimes), que l'amour ne doit pas faire oublier l'amitié, et qu'être bonne actrice importe peu, il suffit d'être blonde aux cheveux longs et d'aimer le rose pour être castée. Je n'ose imaginer combien ce film a coûté, mais c'est affligeant que l'on trouve qui que ce soit pour financer une ânerie pareille.

Le plus intéressant, dans ce film, ce sont les scènes qui entrecoupent le générique de fin et qui donnent l'impression que le réalisateur ne savait pas du tout où emmener son histoire. Du coup, il a tourné toutes les possibilités, ce qui est quand même assez stupéfiant, et ça m'a rappelé les fausses scènes coupées des dessins animés de Pixar, en beaucoup moins drôle, évidemment.

Je ne citerai pas par charité celui à qui j'ai emprunté ce film, d'autant qu'évidemment il a plein de bonnes excuses, mais bon, quand même... ;-P

vendredi 19 juin 2009

Trop bien ;-)

Aéro 2009 Le Bourget

Vu que j'ai passé ma journée à mitrailler, promis, dans les jours qui viennent, je poste des photos, et je vous donne mes impressions de manière plus... détaillée!

< 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 >

ERRORE: Non riesco a connttermi a MySQL! Controllare config.php .