Purée, je reviens avec les pitchouns et les grands-parents d'une virée centre ville pour prendre le petit train touristique. 20 places par wagon. Trois wagons. Tous vides quand on s'installe. Et qui vient faire le troisième sur la banquette de mes parents? Un inconnu. Un inconnu qui se présente et fait la conversation. Et pourquoi je devrais avoir un inconnu sur toutes mes photos, hein, je vous le demande? Et du même coup, on peut plus se parler en privé. Remarquez, il aurait pu être décrépi, ivre et s'asseoir près de moi. Ah non, il n'y avait plus de place. Juste décrépi et ivre alors. Mais quand même.