Tequila's Secrets

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

samedi 05 mars 2011

L'île au soleil

Me voici de retour de l'Alpe d'Huez, où nous avons pris le soleil (et le froid) pendant une semaine... J'aime décidément beaucoup cette station, avec une mention spéciale "j'm'économise" côté remontées mécaniques à Marmotte I, le télésiège avec bulle (tous les avantages du télésiège, mais on est assis à l'abri sous une bulle), et à l'escalator des télécabines de Marmotte II.

Bref, une semaine remplie de belles descentes de toutes les couleurs, avec et sans les petiots... (et plutôt debout sur les skis, ce qui ne gâche rien!)

Alpe d'Huez
La station, souvent entourée d'une mer de nuages...

Alpe d'Huez
La vue depuis le Pic Blanc (3330 mètres)

jeudi 24 février 2011

Dernier voyage

Allez, j'édite ce billet datant à l'origine du 24 octobre, et pour ma part, gros pincement au cœur de ne pas être en Floride pour la voir partir. D'un autre côté, si elle était partie quand nous étions là-bas, au jour et à l'heure prévue, elle aurait probablement explosé au décollage. Tout compte fait...

Dans un petit peu plus d'une semaine Dans quelques heures, la navette spatiale Discovery décollera pour la dernière fois de sa carrière. Je pourrais vous dire que c'est elle qui a effectué le plus de vols... 38. Que c'est elle qui a signé la reprise des vols après les accidents de Challenger et de Columbia. Que le nom Discovery fait référence aux nombreux voiliers baptisés ainsi, dont celui du Capitaine James Cook. Que c'est elle qui a mis en orbite Hubble et effectué les deux missions qui ont permis de le réparer. Qu'elle a parcouru 142,917,535 miles, emmené dans l'espace 180 astronautes, et passé 352 jours en orbite. Qu'elle s'est arrimée une fois à la station Mir, et douze fois à l'ISS.



Godspeed, Discovery!

mercredi 23 février 2011

Fossoyeuse

Je reste toujours admirative devant ces fossoyeurs du dimanche qui, à la faveur d'une nuit de pleine lune, réussissent à creuser en trois coups de pelle une fosse digne de ce nom, et dans laquelle ils vont pouvoir faire disparaître le corps compromettant. Pour ma part, si je devais me débarrasser d'un corps, je crois que je le jetterai plutôt à l'eau. Sérieux, au bout de plus d'une heure passée à piocher, bêcher et pelleter deux malheureux trous dans lesquels j'aurais tout juste la place de jeter une tête... je suis épuisée.

samedi 19 février 2011

La télé, c'est le mal.

Hier soir, après avoir regardé le dernier épisode en date de The Big Bang Theory, je suis restée scotchée sur un reportage sur les trafics en tous genres à Paris (Enquête d'action sur W9). Les bagarres sur les Champs Élysée, les cambriolages dans le 16ème, les rodéos en Porsche Cayenne (pas bien solide, d'ailleurs), les dealers en tous genres, les dames de compagnie du Bois de Boulogne... J'en ai retenu deux choses.

Premièrement, le fait qu'à une époque on rigolait bien des lotissements privés aux US, ceux dans lesquels il faut montrer patte blanche au poste de sécurité pour entrer. On disait que c'était à cause du second amendement (le port d'armes), et que la délinquance était telle qu'on était en danger de mort permanent à moins d'être protégé par des gardes du corps. Les États-Unis étaient d'ailleurs, sans doute aucun, au bord de l'apocalypse et de la guerre civile. Et qu'est-ce qu'il y a aujourd'hui à Paris, dans le 16ème? Où Céline Dion a t-elle ses appartements parisiens? Et Carla Bruni? Et Bolloré? Et Lagardère? Et Rika Zaraï? (!) - une quinzaine de rues entièrement privées pour assurer la sécurité de ces messieurs-dames et de leurs appartement à plusieurs dizaines de millions d'euros. Comme quoi...

La seconde, c'est Karim, l'un des policiers que l'on suivait en train d'enquêter sur un extorqueur qui faisait chanter des hommes rencontrés sur des sites de rencontres. En le voyant, je me suis dit, celui-là, je l'ai déjà vu quelque part, et du coup, plus moyen de me concentrer sur le sujet. Mais où diable l'avais-je déjà croisé? Soudainement, alors qu'il était assis à son bureau, je reconnais sur le mur derrière lui des posters de Riddick. Eurêka! Ce jeune homme est le portrait craché (si, je vous le jure!) de Vin Diesel! Vu que la question était résolue, j'ai pu éteindre la télé :)

mercredi 16 février 2011

Le Mercredi

Il y a les anniversaires des copains et des copines, et aussi les cartes à écrire pour les copines. Il y a les livres à lire. Il y a les parties de foot/basket à faire. Il y a la Wii et les DVDs. Il y a le dessin et le bricolage - aujourd'hui dérivés du livre 7 Jours pour devenir... Un Pirate. Il y a les devoirs pour l'école. Il y a les chevaux à nourrir, et les chats à torturer câliner. Il y a les circuits de train à construire, et les Lego à démonter/remonter/inventer...

dimanche 13 février 2011

Bug up, Ladies!

Il y a une quinzaine de jours, j'ai eu pendant la nuit une idée géniale. Mais VRAIMENT géniale. Tellement géniale que j'ai même réfléchi au slogan, que j'en ai trouvé un (génial, évidemment) et que je l'ai précieusement noté dans l'iPhone (qui ne me quitte même pas la nuit, c'est dire!).

Une fois réveillée pour de bon, j'avais tout oublié, tant et si bien que je n'ai retrouvé ma note qu'hier soir en ouvrant l'application pour noter autre chose :)



Il y a le jeu de mot évident avec ladybug - qui désigne la coccinelle, mais je n'ai aucune idée du message que je voulais faire passer. Ajoutez de l'insecte dans vos aventures?!

vendredi 11 février 2011

Quand on partait sur les chemins...

iPhoneographie

mercredi 02 février 2011

Le jour de la marmotte (Groundhog Day)

C'est aujourd'hui que Phil la marmotte doit décider ou non de la fin de l'hiver à Punxsutawney en Pennsylvanie... Pour cette tradition américaine, si la marmotte, censée sortir de son hibernation le 2 février, est effrayée par son ombre à son réveil (si le soleil brille, donc!), elle prolongera son hibernation de six semaines... prolongeant d'autant l'hiver.

Alors en ce 2 février, je vous invite à réserver "Groundhog Day" dans votre vidéothèque favorite pour regarder tranquillement ce soir, bien au chaud, cette jolie comédie romantique de saison...

Et en attendant, bonne humeur garantie avec cette polka!




dimanche 30 janvier 2011

MMArena

Depuis quelques jours, la presse (surtout par chez nous, j'imagine) ne parle plus que du MMArena, que ce soit pour dire qu'il est beau, ou que c'est un scandale qu'un stade porte le nom d'une marque.

Moi, à chaque fois que j'entends parler du MMArena, je visualise l'Atlas Arena. Le stade des Buccaneers, l'équipe de Pyramid de Caprica City.

Atlas Arena, Caprica City

Atlas Arena, Caprica City

mercredi 26 janvier 2011

Clin d'oeil...

... à ma copine La Sorcière, et à la nouvelle série de la BBC, aussi!

Sherlock Holmes Complete Illustrated Short Stories


mardi 25 janvier 2011

The Big Bang Theory, Mad Men & La Mode

Sans être passionnée de mode, j'y ai finalement développé une certaine sensibilité au fil des années... en particulier en matière de série télévisée. Pendant longtemps je ne me suis intéressée qu'aux méandres des histoires et à la finesse des dialogues, et puis je me suis mise à écouter la bande originale... Le déclic ce fut avec Battlestar Galactica, avec ses phrases musicales propres à chaque personnage ou chaque couple, qui se mêlent, se séparent, cèdent l'une à l'autre pour des compositions toujours originales. Et puis je me suis mise à regarder les personnages. Je veux dire, à vraiment les regarder.



Pour la mode, je crois que le déclic fut The Big Bang Theory. La décontraction Californienne de Penny, les gilets à capuche de Leonard, les t-shirts de Sheldon -toujours portés sur un t-shirt à manches longues d'une couleur différente, et bien sûr les pyjamas en satin de Howard, ses boucles de ceinture et ses ensembles jean skin-fit/col roulé/chemise aux couleurs improbables. Obligé de porter un costume, Leonard ressort son costume en velours tandis que Sheldon refuse catégoriquement de porter quoi que ce soit d'uni, ou pire, de sombre. Évidemment, si l'identité visuelle des personnages est aussi forte, c'est aussi et surtout pour nous rappeler à quel point ils sont... comment dire... en marge... décalés... éloignés... du commun des mortels. Nous.

Pour le plaisir, un dernier lien: ici.

Réflexion faite, finalement, vu le nombre de magasins qui proposent en ligne les t-shirts de Sheldon, et vu ceux que je possède moi-même -sans compter ceux de l'Homme, je me demande si nous sommes des espèces si éloignées :)

Et puis il y a la série Mad Men, qui nous replonge dans les 60's à New York, au milieu des jeunes et vieux loups de la pub et des secrétaires qui hésitent entre embrasser le féminisme (ou la féministe, d'ailleurs) et épouser le meilleur parti parmi leurs collègues. Une série récompensée pour ses décors et la justesse avec laquelle elle dépeint cette époque... sur tous les plans, y compris la mode. Là encore, chaque personnage a son identité visuelle... du côté des hommes ça se joue surtout entre les couleurs, les coupes et les matières des costumes deux- ou trois-pièces. Du côté des femmes, l'exercice est d'autant plus intéressant que les morphologies sont variées et les caractères parfois aux antipodes entre la jeune épouse de bonne famille, la secrétaire naïve, l'artiste délurée, l'ancienne mannequin, la plantureuse chef de service, la journaliste libérée, la chef d'entreprise...



Séduite par l'atmosphère de la série, j'ai donc eu envie de lire The Fashion File: Advice, Tips, and Inspiration from the Costume Designer of Mad Men, écrit par Janie Bryant qui est la costumière de Mad Men. Un mot qui sonne finalement un peu démodé pour désigner un métier qui nécessite flair et inspiration, et une bonne dose de psychologie (ou d'empathie?) pour trouver le style qui conviendra à chaque personnage, renforcera notre perception de son caractère, et permettra à l'acteur ou à l'actrice de rentrer dans son rôle. Pour la femme, le souci du détail est d'ailleurs poussé à l'extrême, jusqu'aux sous-vêtements et aux bas, qu'elles aient ou non des scènes dénudées à tourner. Et c'est finalement l'aboutissement d'un rêve pour Janie, qui, à défaut de devenir créatrice de mode, l'a influencée à sa manière... dans la rue d'abord, et sur les podiums ensuite puisque les créateurs se sont largement inspirés du travail de Janie pour Mad Men dans leurs dernières collections.

The Fashion File, Janie Bryant

The Fashion File, Janie Bryant

C'est un livre passionnant, destiné à donner à chacun les bases pour se créer une signature vestimentaire. Un livre qui s'inspire de l'expérience personnelle de Janie, de son travail sur le set de Mad Men et de l'histoire de la mode pour nous donner envie de prendre plus de deux minutes pour choisir chaque matin nos vêtements. Le tout est joliment illustré de photos, et surtout de très beaux dessins signés de Robert Best!

The Fashion File, Janie Bryant



A lire sur le même thème:
The Big Bang Theory
Mad Men
Vide-dressing

jeudi 20 janvier 2011

...


jeudi 06 janvier 2011

(Qu'est-ce que ça va être demain...)


mercredi 05 janvier 2011

Vide-dressing

J'avais à peine commencé à feuilleter le livre The Fashion File: Advice, Tips, and Inspiration from the Costume Designer of Mad Men que j'ai éprouvé une irrésistible envie de mettre de l'ordre dans mon dressing. Efficace, non?

Je n'ai pas, ce faisant, retrouvé de belles pièces de designer que j'aurais pu revendre (ça m'aurait étonné, aussi), ni même de modèle démodé mais dont le tissu serait si exceptionnel que j'aurais éprouvé une irrésistible envie de me jeter sur une machine à coudre. D'un autre coté, n'ayant pas de machine à coudre, c'était aussi bien.

Je n'ai pas déniché de bijoux vintage, les pièces les plus anciennes que je possède remontent aux 80's, et pour être franche, je ne me vois pas encore les remettre. Ceci dit (regardons le verre à moitié plein), dans 40 ans mes petites-filles seront peut-être d'un tout autre avis!

boite à bijoux

Mais, mais, mais... si je n'avais pas fait régulièrement de tri dans mes affaires, le Levi's acheté en 1992 dans un second-hand store de la Nouvelle Orléans n'aurait-il pas fait un parfait "boy-friend jean"? Et puis, ne serait-ce pas un peu ironique que de trier régulièrement son dressing, pour mieux écumer ensuite les friperies à la recherche de la parfaite pièce vintage dont se serait débarrassée une inconsciente?

Je crois qu'il faut que je me replonge dans le livre.



vendredi 31 décembre 2010

Pas de résolutions, bonnes résolutions?

Je déteste les résolutions. Il faut les prendre, il faut les révéler, et puis ensuite plus moyen de s'y dérober, il faut s'y tenir... Evidemment, plein d'enthousiasme et rendu euphorique par le Champagne, on en prend plusieurs, qui paraissent de plus en plus impossibles à tenir au fil des jours. Mais bon, une résolution, c'est une résolution. On ne va tout de même pas avouer qu'on a un peu surestimé ses possibilités! Alors on tient le coup bon gré mal gré, et on se pourrit l'année.

Du coup, je comptais bien ne pas en prendre non plus pour 2011. Mais comme on a un p'tit peu suggéré aux petiots que c'est une tradition qu'ils pourraient adopter histoire de les motiver à changer deux ou trois bricoles (!) dans leur comportement, j'ai réfléchi à l'insu de mon plein gré à deux ou trois résolutions que je pourrais prendre, moi aussi. Sauf que plus l'échéance arrive, et moins j'en ai le courage :)

Elles sont prises, vos bonne résolutions à vous?

< 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 >

ERRORE: Non riesco a connttermi a MySQL! Controllare config.php .