J'ai eu un mal fou à terminer ce livre qui, malgré son auteur, est loin d'être une fiction palpitante. C'est l'histoire vraie d'une vie, celle d'un homme, Ron Williamson, injustement condamné à la peine de mort suite à un procès complètement à charge. Cette homme sera blanchi après 12 années dans les couloirs de la mort, années pendant lesquelles son état psychologique déjà terriblement fragile et instable va aller de mal en pis. Un homme, ancien héros de la ville, qui mourra très jeune des suites de cette incarcération.

Et si évidemment c'est terriblement injuste, et même si on est horrifiés par l'acharnement de ceux (y compris le vrai meurtrier) qui vont tout faire pour que Ron Williamson soit condamné et exécuté (y compris fabriquer des faux-témoignages et des preuves), cela ne reste qu'une peinture du système judiciaire et policier à un instant T dans une petite ville des États-Unis, et cela avant l'avénement de l'utilisation de l'ADN.

Pour résumer, pas du tout convaincue par ce Grisham qui s'étire à n'en plus finir, je suis seulement épatée par le fait qu'il ait passé tout ce temps dans des dossiers vieux de quelques dizaines d'années, même si on peut supposer que c'est surtout son stagiaire qui était le nez dans la poussière. Je n'avais déjà pas accroché aux deux récits de Grisham qui ne sont pas des "fictional legal thrillers", et la tendance se confirme pour moi ;)