Tequila's Secrets

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

samedi 22 août 2009

The Black Echo, par Michael Connelly

Encore un très bon Connelly, décidément ses bouquins se dévorent en quelques heures. L'essentiel pour ne pas frôler l'indigestion de déprime et de meurtres, c'est de veiller à ne pas lire tous les Harry Bosch (l'un de ses personnages récurrents) d'une seule traite.

Dans celui-ci, Harry nous emmène explorer son passé au Vietnam, et découvrir les secrets d'un casse extraordinaire dont les auteurs n'ont jamais été retrouvés. Ni le butin. Suivi par la police des polices qui le suspecte encore et toujours d'être passé du côté obscur, le voilà qui fait équipe avec une jeune femme du FBI pour tenter de démêler le meurtre de l'un de ses anciens camarades d'enfer.

Je le connais de mieux en mieux, ce Harry, et je ne le trouve toujours pas sympathique, mais on ne peut pas lui retirer le fait que c'est un excellent détective au flair irréprochable (contrairement à ses méthodes...).

lundi 17 août 2009

The Poet, par Michael Connelly

Excellent suspense mené par un journaliste qui se retrouve à faire équipe avec le FBI pour retrouver la trace d'un tueur en série... dont la dernière victime en date est son frère.

Je ne peux pas vous dire grand chose sans révéler l'intrigue, mais j'ai beaucoup aimé le personnage de James McAvoy, qui devint ensuite un récurrent de Michael Connelly, et que l'on peut retrouver par exemple dans A Darkness More Than Night (L'Oiseau des Ténèbres) ou plus récemment, dans The Scarecrow.

Le seul bémol que je mettrais à cette histoire, qui ne gâche néanmoins ni le suspense ni la crédibilité, c'est qu'elle se passe avant la démocratisation d'internet (le livre a été publié pour la première fois en 1996), et qu'il faut fournir un tout petit effort pour se replacer dans ce contexte. Effort qui en vaut largement la peine.

jeudi 13 août 2009

Making Mischief

Décidément, j'aime beaucoup la chick lit d'Elizabeth Young... ce n'est pas un titre récent (bien sympathique quand même), et pour la petite histoire, celui-là, je l'ai acheté d'occasion via Amazon... il était supposé être expédié depuis la France, mais il est finalement arrivé d'Auckland. J'ai imaginé qu'il avait été lu avant moi sur une plage néo-zélandaise, dépaysement garanti :)

L'histoire, c'est celle de 4 cousines qui ont chacune un problème à régler avec un homme. Enfin, non, le seul problème de l'une des trois, c'est de se demander s'il pleuvra ou non le jour de son mariage. Les autres, par contre... entre celle dont l'homme est parti avec une autre, celle dont l'homme l'a considérée comme un coup d'un soir, et celle qui fait tout son possible pour ne pas convoiter l'homme de sa cousine et amie... vous l'avez compris, rien n'est simple, mais tout se termine bien, et c'est pour ça qu'on aime la chick lit. Cerise sur le gâteau, vu que l'une des quatre joue la mère de substitution pour son p'tit frère, il y a un certain nombre de situations qui m'ont particulièrement amusée. Disons que cela sent le vécu de la part d'Elizabeth Young!


jeudi 06 août 2009

La Saga Twilight, par Stephenie Meyer

Je ne vais pas dire qu'il n'y avait pas de quoi en faire tout un plat, mais de là à écrire 2700 pages (et à nous les faire lire...), c'était peut être un peu abuser. Et non, ce n'est pas Twilight qui va remiser Harry Potter aux oubliettes en terme de lecture destinée à priori aux ados et détournée par les adultes.

Déjà, c'est quand même plutôt écrit pour les filles... Bella, l'héroïne, passe un temps infini à s'émerveiller devant la beauté parfaite d'Edward, et lui faire conduire des voitures de rêves (contre son gré... ce qui m'échappe complètement!) ou réparer des motos (juste pour garder le lectorat masculin, j'imagine!) ne suffit définitivement pas à rétablir la balance. Pour parler un peu de Bella, d'ailleurs, elle déteste la mode, les cadeaux et se faire remarquer, ce qui est assez incompatible avec le fait qu'elle se blesse sans arrêt et attire les ennuis comme un paratonnerre attire la foudre. Ajoutez-y qu'elle est une vraie mère pour ses parents, qu'elle veut sans arrêt se sacrifier et qu'elle est plus têtue qu'une mule... Bref, vous avez peut être deviné que je ne l'ai guère trouvée sympathique ou touchante.

Là où ça se complique, c'est que je n'ai pas forcément non plus accroché à Edward, son beau vampire, et à leur histoire d'amour romantico-romanesque-nous-sommes-deux-moitiés-d'un-seul-être. Heureusement donc qu'il y a les autres personnages... plus sympathiques au fur et à mesure que l'on quitte le réel pour rentrer dans un monde de légendes et de créatures mythiques. C'est vrai, quoi, à choisir entre lire les petites histoires des gamins du lycée ou les traditions racontées par les loups-garous et les querelles des vampires âgés de plusieurs siècles... vous, je ne sais pas, mais franchement, moi, les gamins du lycée, je m'en fiche.

L'histoire de Bella prend donc 4 tomes que je pourrais résumer ainsi. (I) Il existe des vampires et (II), il existe des loups-garous qui (III) sont à la base ennemis mais qui (IV) peuvent s'unir dans tous les sens du terme. Bien sûr il y a quelques péripéties, des empêcheurs de tourner en rond, deux ou trois meurtres, des parents perplexes, du sacrifice personnel... tout ça tout ça, mais globalement, il faudrait presque pouvoir sauter les deux premiers tomes pour passer directement au III et IV qui sont quand même les plus intéressants. Mais bon, si vous décidiez de ne pas lire cette saga du tout, je ne vous en voudrais pas. Surtout que le premier tome est déjà sorti au cinéma, alors au pire, s'il vous enchante, vous pourrez toujours lire les livres ensuite ;)

Mon avis sur le film, c'est ici!



Encore un p'tit mot technique... Je vous mets le lien vers l'intégrale UK, mais perso j'ai acheté les 4 bouquins brochés séparément parce que c'est quand même beaucoup moins cher, même si le IV est deux fois plus cher que les autres, sans doute parce qu'il est deux fois plus gros?! Cela dit, bien qu'il soit présenté exactement de la même manière que les trois autres sur Amazon, du même éditeur, couverture assortie... il est plus haut de 2cm et plus large de 1cm. Ce qui est quand même très bête. Bref, si vous voulez que ça fasse joli dans votre bibliothèque, prenez l'intégrale...

mardi 04 août 2009

Cocktails for Three, par Madeleine Wickham (Sophie Kinsella)

J'ai lu en tout et pour tout deux Madeleine Wickham (pour cause d'avoir lu tout ce qu'elle a écrit sous son pseudo Sophie Kinsella) et je ne suis que moyennement convaincue. Je crois qu'il n'y a pas assez de vaudeville à mon goût, pas assez de comique de situation, ce qui est un comble parce que franchement, ce n'est pas habituellement ce qui me fait le plus rire. C'est léger sans être drôle, en fait.

Cocktails for Three, c'est donc l'amitié entre trois jeunes femmes dont la vie bascule... la première doit s'habituer à sa vie de jeune maman au foyer. La seconde doit encore attendre sept ans avant que l'homme qu'elle aime soit libre de l'épouser. La troisième vient en aide à une jeune femme qui ne va pas se priver de tenter de ruiner sa vie en retour. Il y a de l'amitié, de l'amour, des disputes, des réconciliations, des surprises, des rebondissements... mais il manque un petit quelque chose pour relever la saveur de l'intrigue. Et quelque part, c'est un mélange des genres, avec une mère, une maîtresse, et une amie... trois jeunes femmes très différentes et au final, la mayonnaise ne prend pas.

Je ne vais pas vous conseiller de ne pas le lire si vous aimez passionnément le genre, mais si c'est votre premier roman de chick lit... choisissez-en un autre.


samedi 01 août 2009

The Wedding Girl (Drôle de Mariage), par Madeleine Wickham (Sophie Kinsella)

Je ne suis pas enthousiaste à propos de cette gentille histoire d'une fille qui va se marier dans deux jours... et a soigneusement omis de dire à tout le monde qu'elle a commis un mariage blanc dix ans auparavant, sans jamais divorcer ensuite. Évidemment, lorsque l'affaire est révélée juste avant le mariage au prêtre, peu disposé à fermer les yeux à ce sujet, voici notre Milly bien embêtée. D'autant plus qu'elle a caché deux ou trois autres petites choses à son futur mari, que sa mère a organisé le mariage du siècle, que sa sœur a elle-aussi quelques révélations de derrière les fagots à faire, le tout sous le regard d'un père qui n'en peut plus de ces femmes, et d'un futur beau-père tout sauf modèle.

Bizarrement, les ingrédients sont réunis pour en faire une jolie comédie romantique, sauf peut être le principal... l'amour entre les futurs époux, aveuglés non par l'amour qu'ils se portent, mais par les œillères qu'ils se sont choisies, et au final, c'est bien dommage. Je dois avouer que je n'ai pas non plus été séduite par les autres couples, et que je me suis posé pas mal de questions sur l'intérêt de certains personnages, dont on se demande tout du long du livre à quoi ils servent. En résumé, pas convaincue... on va dire que c'est un roman de plage et qu'il ne faisait pas assez beau le jour où je l'ai lu pour que je l'apprécie à sa juste valeur! ;)


ERRORE: Non riesco a connttermi a MySQL! Controllare config.php .