Voilà un honnête roman policier, qui se dévore d'une traite ou presque... L'histoire d'une jeune femme policière -Nikki Heat- chargée de résoudre une sombre affaire d'assassinat tout en jouant la baby-sitter pour un journaliste -Jameson Rook- chargé d'écrire un article sur les méthodes de la police New Yorkaise. Si ce n'est que ledit journaliste s'avère finalement plutôt utile et d'agréable compagnie. Très agréable, même (!)

Mais ce qui m'a bien plu, dans ce livre, ce n'est pas tant l'enquête rondement menée que la mise en abîme... Car ce petit bouquin est une sorte de bonus de la série télévisée Castle, dont je vous avais déjà parlé ici. Richard Castle l'écrivain, qui, dans la série, s'incruste auprès de Kate Beckett dans toutes ses enquêtes.

Dans Heat Wave, premier roman écrit suite à cette collaboration (et dont on voit la sortie en librairie dans la série), ce serait difficile de ne pas reconnaître Richard Castle dans Jameson Rook et Kate Beckett dans Nikki Heat. Difficile également de rater dans le roman divers éléments d'enquêtes élucidées dans la série Castle et ré-utilisés pour l'intrigue fictive, comme un écrivain l'aurait fait. Et enfin, c'est très drôle de voir comment il a fantasmé les rapports extra-professionnels entre les deux protagonistes de son livre, et offert à son personnage une irrésistible aura à laquelle Heat ne peut que succomber. Et un Prix Pulitzer.

Si vous m'avez suivie, c'est donc un livre écrit par un écrivain qui travaille avec une policière dans une série TV, livre dans lequel il met en scène un journaliste qui travaille avec une policière, journaliste qui lui-même écrit un article sur ladite policière.

Bref, c'est un chouette clin d'œil à la série, mais qui peut se lire même sans avoir regardé le moindre épisode... une jolie réussite.