Tequila's Secrets

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

mercredi 29 septembre 2010

;)

vache
(Holy cow!)

vendredi 17 septembre 2010

Castle

Allumant la télé l'autre soir, je me suis retrouvée nez à nez avec Nathan Fillion à l'écran... Il m'a fallu quelques secondes pour réaliser que non, je ne connaissais pas la série, et le voir entouré de trois femmes de trois générations différentes a aiguisé ma curiosité. Dont acte.

Je ne sais pas où en est France 2 dans la diffusion, mais j'ai pris la série au début, et je dois avouer que je m'amuse bien devant les épisodes, avec le bémol qu'une série policière, ma foi, on a quand même rapidement l'impression d'avoir épuisé les meurtres plausibles (ceux que l'on peut espérer résoudre en même temps que les protagonistes!)

Rick Castle est donc un écrivain à succès, qui aime les femmes - et tout particulièrement sa mère, exubérante, et son adolescente de fille, qui ne se contente pas d'être très jolie, mais qui est également très raisonnable. Beaucoup plus que son père! Embarqué dans une enquête policière lorsqu'un tueur modèle ses scènes de crime sur celles décrites dans ses livres, Castle fait jouer ses relations pour s'incruster dans la brigade... où il cherche l'inspiration auprès d'une jolie détective brune qui ne lui tombe pas toute cuite dans l'assiette. A moins que ce ne soit elle qui profite de sa capacité à se mettre dans la peau du criminel pour résoudre ses enquêtes!

Castle TV Series

Au-delà des intrigues, bien ficelées, je dois avouer que j'aime beaucoup les joutes verbales des personnages principaux et le traitement des relations hommes/femmes; entre Castle qui se partage entre sa fille, sa mère et sa muse, et Beckett qui garde toute sa féminité dans un monde très masculin... il y a matière à raconter des histoires passionnantes!


dimanche 12 septembre 2010

Inception

Maintenant que tout le monde a fini d'en parler, je me suis enfin décidée à le voir... c'est effectivement le genre de film dont on ressort en demandant à la ronde l'interprétation qu'a chacun sur telle ou telle scène pour vérifier que l'on a bien tout compris, sachant que je ne crois pas un seul instant qu'il soit possible de tout comprendre!



L'histoire, donc, c'est celle d'un homme (incarné par Leonardo DiCaprio) qui monte une équipe pour relever un défi que tout le monde juge impossible - à part lui... vous, je ne sais pas, mais moi, j'ai trouvé que toute cette partie du film était particulièrement dans la lignée des "Ocean's ..." à la fois dans la réalisation et dans le propos. La mission, c'est d'infiltrer les rêves de l'héritier d'un quasi-monopole, et de le convaincre de dissoudre ce monopole... d'abandonner en quelque sorte ce qui fait sa fortune.

Reliés par une machine, voilà donc notre équipe et l'héritier partageant un premier rêve, dans lequel ils partagent un second rêve, dans lequel ils partagent un troisième, dans lequel... jusqu'à ce qu'il devienne presque impossible pour les protagonistes comme pour nous de distinguer le rêve de la réalité. A moins que la réalité de départ n'ait été qu'un rêve?

Inception, c'est une suite de tiroirs (de poupées russes, de miroirs... choisissez votre référence!) qui pourrait se prolonger jusqu'à l'infini, le temps s'écoulant plus lentement dans les rêves que dans la réalité - le vrai problème, c'est de déterminer où se trouve le premier élément, et au premier visionnage, je crois bien que les scénaristes n'ont pas voulu prendre position sur ce sujet...

Ceci dit, au-delà du côté cérébral, c'est aussi un film d'action très efficace... et une belle histoire d'amour passionnel, qui se poursuit dans le subconscient de l'un après la mort de l'autre... quand le rêve devient un échappatoire à la réalité au point de devenir la seule réalité qui importe.

Pour terminer, si l'élégance des costumes vous a frappé -et pour ma part ce fut le cas- jetez donc un œil sur cette interview :)

Réalisé par Christopher Nolan. Avec Leonardo DiCaprio, Marion Cotillard, Ellen Page. Sorti le 21 juillet 2010.


samedi 11 septembre 2010

Bouquet Final

Pleine de préjugés, je n'aime pas les films français, et je n'aime pas non plus ni Gérard Depardieu, ni Didier Bourdon. C'est vous dire à quel point j'avais peu d'espoir de m'amuser devant Bouquet Final. A priori. Parce qu'en fait, malgré ses défauts sus-cités, j'ai quand même passé un très bon moment devant cette comédie pleine de clichés et sans réelles surprises, ce qui est quand même un rien mystérieux.

L'histoire, c'est celle d'un jeune homme aux parents bohèmes, qui tente de renier ses origines artistiques pour un poste de directeur commercial... dans une entreprise de pompes funèbres. Et le voilà plongé la tête la première dans un milieu que nous souhaiterions tous éviter, entre les soins posthumes des corps, les négociations commerciales autour d'un cercueil et les familles éplorées - ou non.



Manque de chance, c'est au grand-père de la femme de sa vie, avocate, qu'il vend pour 25.000€ de babioles funéraires. Et puis d'ailleurs, il n'a jamais osé lui avouer son revirement de carrière...

C'est une histoire de morts, de deuils, de drames, mais surtout un joli hommage à la vie; celle qui continue, celle qui reprend, et celle qui naît. Bref, la vie de tous les jours, dans laquelle il faut mordre à pleine dents pour garder le sourire!

Réalisé par Michel Delgado. Avec Didier Bourdon, Bérénice Bejo, Marc-André Grondin, Gérard Depardieu. Sorti le 5 novembre 2008.


ERRORE: Non riesco a connttermi a MySQL! Controllare config.php .