Tequila's Secrets

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

dimanche 09 décembre 2007

Cirque Il Florilegio

Superbe spectacle offert par le cirque Il Florilegio cet après midi. Du grand spectacle, et encore, je pense qu'ils gardent des cartes dans leur manche... seul bémol, les animaux qui ne m'ont pas fait grande impression à part le bébé tigre, à moins que ça n'ait été un lionceau, qui allait de bras en bras dans les gradins pour se faire tirer le portrait.

Les équilibristes ont livré un numéro très rythmé sur de la musique latino, à vous faire oublier qu'ils sont sur un fil...

cirque il florilegio

cirque il florilegio

cirque il florilegio

J'ai été épatée par les motos à l'intérieur de la boule... non, parce qu'à deux, c'est déjà bien...

cirque il florilegio

cirque il florilegio

mais à 3...

cirque il florilegio

... puis à 4, c'est phénoménal...

cirque il florilegio

Mais surtout, ce qui m'a paru le plus impressionant, et ils ont été au bord de la chute une paire de fois (voulue ou non), c'est la roue de la mort, ou double roue de la mort. En bref, ça:

cirque il florilegio

cirque il florilegio

A l'intérieur des roues (facile), puis dehors (encore trop facile sûrement), donc ils ont sauté à la corde, sauté de plus en plus haut, et fini avec une cagoule sur la tête... Incroyable. Je pense que je n'étais pas la seule à retenir ma respiration dans le public...

cirque il florilegio

Le tout est d'autant plus épatant qu'au final ils n'étaient que 14 à saluer, que les motards étaient également au trapèze, les équilibristes à la double roue, etc. En bref, un vrai cirque, avec de vrais artistes. Qui donnaient au moins trois représentations aujourd'hui. Chapeau bas.

mardi 04 décembre 2007

Disneyland Paris

Y'a pas à dire, c'est quand même vachement bien, même quand, comme pour nous, le temps n'est pas tout à fait au rendez-vous la première journée. Je dirais même que c'est impossible de sortir de Fantasyland sans fredonner "It's a small, small world..." ou, en cette période de Noël, l'un ou l'autre des grands classiques. Tout le parc chante Noël, et c'est super agréable... idéal pour entamer l'Avent. Et comme la nuit tombe tôt, on a également largement le temps de profiter des illuminations du parc, qui sont vraiment splendides... les becs de gaz de Main Street, les torches d'Adventureland, les néons de Discoveryland... l'éclairage artificiel du soir compense largement la grisaille de la journée.

disneyland paris

Pour profiter des attractions dans lesquelles les petiots ne peuvent pas aller, optez pour le baby-switch... à l'entrée de l'attraction, il suffit de demander le coupon. Pendant que le premier adulte s'engage dans la file d'attente, l'autre peut faire autre chose avec les enfants... une fois que le premier est sorti, grâce au coupon l'autre peut entrer dans l'attraction par le couloir de sortie, et un petit tour "backstage"... cerise sur le gâteau, typiquement, si l'un de vos petiots est assez grand pour faire l'attraction, il peut ainsi la faire deux fois. Le système est intelligent, et c'est super pratique.

Petit coup de gueule par contre pour Big Thunder Mountain, interdit aux enfants de moins de 1m02... Pitchoun #2 fait 1m01, et malgré les chaussures, il lui manquait plusieurs centimètres sous la toise à l'entrée... qui lui a donc été refusée. Il sait heureusement être super philosophe dans ces cas-là (plus que moi)... mais bon, dans l'idée, si on annonce des restrictions, on s'y tient. Et la toise n'était pas à un 1m02.



Je ne vais pas vous raconter mes impressions sur chaque attraction du parc, mais parmi les nouvelles, Buzz LightYear Laser Blast est pas mal du tout... dans des nacelles individuelles que vous faites tourner à 360° il s'agit de tirer au pistolet laser sur des cibles Zorg, avant une grande bataille finale dans laquelle Buzz prête main forte. Les cibles atteintes s'animent, et le score de chacun s'affiche sur la nacelle. Pitchoun #2, pourtant pas fan (mais alors, pas fan du tout) de Zorg, a bien apprécié. Même pas eu peur.

Buzz LightYear Laser Blast disneyland paris

Pour le reste, c'est vrai qu'un certain nombre d'attractions sont impressionnantes pour les petiots... Blanche Neige en premier, qui se passe en majorité dans une forêt aux arbres menaçants qui se penchent sur votre passage comme pour vous attrapper. Phantom Manor, évidemment, Chéri J'ai Rétréci le Public (cinéma en 3D), surtout pour le serpent qui ouvre grand la gueule pour engloutir les spectateurs, Adventure Isle et ses grottes à explorer, et, dans une moindre mesure, Peter Pan. Mais c'est très subjectif. Pitchoun #2 (3 ans) a été moins impressionné que Pitchoun #1 (4 ans et demi) par tout ce qui fait peur... il galopait seul dans les grottes des pirates, par exemple.

sapin noel disneyland paris
26 mètres de haut!

Voir mes autres billets à propos de Disneyland Paris

lundi 03 décembre 2007

Walt Disney Studios (DisneyLand Resort Paris)

Même si c'est plutôt bien fait, je dois avouer que je n'ai pas été séduite par les Walt Disney Studios... Le parc a l'ambition de présenter les artifices derrière les images d'un film ou d'un dessin animé, la magie d'un studio de cinéma, en quelque sorte. Mais pas un seul instant l'on a réellement l'impression d'être dans un endroit où le cinéma se fait, mais bien purement dans un parc d'attraction. Et dès lors, les décors de carton pâte, les plateaux qui semblent avoir été désertés l'instant d'avant par les équipes de tournage, tout ça ne devient plus qu'une attraction, savemment mise en scène, certes. Et si dans le parc d'à côté l'on est transporté dans un univers magique, dans lequel tout est construit en "dur", ici tout est faux. Evidemment c'est le but, mais du coup la magie ne s'opère pas. D'autant que j'ai la chance d'avoir visité le parc Universal Studios à Los Angeles, et que là-bas, outre les attractions beaucoup plus excitantes, on peut aller passer la demi-journée sur un plateau de tournage d'une émission ou d'une série, dans le public. Visiter des "sets" sur lesquels les films ont réellement été tournés. S'asseoir dans Kit, de K-2000, par exemple (qui vous cause, d'ailleurs).

décor pearl harbour walt disney studios paris
Avions utilisés pour Pearl Harbour

Au Walt Disney Studios, tout ce qui est vrai est exposé soigneusement hors de portée. Ne comptez pas toucher la foreuse d'Armageddon, un des avions de Pearl Harbour ou la voiture de Cruella. Et même ce qui est créé de toutes pièces pour le parc est derrière des barrières... je pense à Bob et à la fameuse porte de Bouh, de Monstres et Cie, ou pire, McQueen et Mater, qui ne sont visibles que lorsque l'on est assis dans le manège Cars. Même pas moyen d'être pris en photo à côté. Et ce qui est dommage, c'est que finalement, il aurait fallu regrouper tout ce qui est film dans le Walt Disney Studios, et garder tout ce qui est dessin animé dans Disneyland... on ne voit pas de logique derrière le fait que le passage d'Aladdin soit dans un parc, et le manège Aladdin dans un autre. Aucune raison non plus pour que Nemo et Cars se retrouvent aux Studios. Du coup, on a juste le sentiment que Walt Disney Studios n'aurait pas pu survivre uniquement avec son pitch. Qu'ils ont eu besoin d'y mettre des attractions populaires pour "obliger" le public à y venir. C'est bien Crush's Coaster, l'attraction de Nemo, qui avait le plus long temps d'attente.

Parce qu'effectivement, les attractions purement "film" ne sont pas extraordinaires. La plupart sont également à horaires fixes, et c'est super difficile, comme toujours, d'optimiser la promenade en fonction, en plus, des durées d'attente aux autres attractions.

décor dinotopia walt disney studios paris
Décor de Dinotopia

Armageddon: Les Effets Spéciaux
Je n'avais pas lu grand chose à propos de l'attraction, et je m'attendais à un cinéma dynamique... en fait, après 5 ou 10 minutes d'attente dans une salle où sont suspendues des maquettes liées au film (dommage qu'on ne puisse pas circuler, trop de monde), on pénètre dans une salle circulaire, un doughnut géant, si vous préférez. Et le show commence... il faut imaginer que l'on est dans l'espace, dans la Station Mir (déjà, ça, c'est mal parti, on a jamais vu de salle de contrôle de cette taille ailleurs que dans des films). Par les écrans de contrôle et les hublots, vous voyez arriver sur la station des débris de l'astéroïde, qui, en la heurtant, déplacent des panneaux, déforment les murs, font jaillir des étincelles et de la fumée. Vu que la salle est pleine de monde, vous ne voyez que ce qui se passe près de vous, le clou du spectacle étant deux explosions au centre de la pièce... et les sprinklers qui interviennent juste après. C'est la première et la seule attraction qui a véritablement fait peur à Pitchoun #2, qui est quand même super courageux. Un morceau d'astéroïde a défoncé le plafond au-dessus de nous, et il a moyennement apprécié... idem pour les flammes au final, il a bien senti la chaleur. Mais c'était sous contrôle, disons que si je ne l'avais pas pris dans mes bras parce que je ne savais pas ce qui allait se passer, il aurait certainement sauté de lui-même sur mes épaules.

foreuse armageddon walt disney studios paris

Crush's Coaster
Très bonne surprise que ce roller coaster, que j'ai trouvé innovant puisque l'on ne part pas dans un train, mais dans une nacelle de 4 personnes qui peut tourner sur elle-même. Après un petit départ tranquille pour poser les bases, et une rencontre avec une baudroie ou avec Bruce selon que l'on soit en marche arrière ou en marche avant... c'est le roller coaster qui démarre, ma foi fort sympathique. Pas de looping mais de bonnes sensations, seul bémol, c'est que tout se passe dans le noir. C'est à la mode, mais un petit peu de décors suspendus, de la lumière noire, quelques coups de projecteur, ce serait quand même plus sympa. D'autant que voir ce qui nous attend, surtout qu'en nacelle de 4 on est forcément à une bonne place, ça fait aussi partie des sensations.
L'attraction est autorisée pour les plus de 1m07, conseillée à partir de 7 ans... Pitchoun #1 (4 ans et demi) l'a faite mais c'était sans doute un peu juste pour lui.

AeroSmith Rock n' Roller Coaster
Même reproche pour celui-là qui se déroule quasi entièrement dans le noir également... la musique n'est pas extraordinaire non plus, bon, OK, je ne suis pas une grande fan d'AeroSmith, mais il y avait sûrement moyen de choisir un morceau qui déchirait plus sa race (pardon). Par contre, mes amis, l'accélération du début est ex-tra-or-di-nai-re. Bluffante. Le reste est bien aussi, relativement traditionnel je crois, un looping, de beaux virages, une seconde accélération mais surtout, ce que j'apprécie le plus, c'est qu'il n'y a pas de choc dans les cervicales. C'est suffisamment bien étudié pour que rien ne vienne gâcher le plaisir.

Studio Tram Tour
Celui-là, c'est le vrai pétard mouillé... je dois avouer que la description me faisait largement penser au Parc des Universal Studios, sauf que là, c'est beaucoup moins bien. Deux points forts: l'explosion d'un camion citerne et les trombes d'eau qui s'ensuivent, et un passage par le plateau (enfin, une reconstitution) de Reign of Fire... et là, je regrette, mais nous mettre juste le feu qui sort de la bouche de métro, et les cris du dragon... ça tombe complètement à l'eau. Tout le monde s'attendait à voir un dragon. Ou au moins un p'tit bout de dragon. Le tram longe également un atelier de costumières, que l'on regarde travailler quelques secondes. Je pensais que les vitres étaient sans teint, mais non, elles nous ont fait coucou. Et du coup je me demande comment diable elles arrivent à produire quoi que ce soit en faisant signe toutes les dix minutes au tram qui longe leur bâtiment. Mais peu importe, ce n'était pas très intéressant.

plateau reign of fire walt disney studios paris
Plateau Reign of Fire

plateau reign of fire walt disney studios paris
Plateau Reign of Fire

Art of Disney Animation
Le premier film n'a pas du coûter cher, il s'agit juste d'un montage d'images de dessins animés pour illustrer les émotions... la colère, la tristesse, la joie... c'est toujours sympa à regarder, mais ça n'apporte pas grand chose. Second film pour illustrer la manière dont a été conçu le petit dragon complice de Mulan. C'est plutôt drôle, parce que souvenez-vous, Muchu, il est quand même super susceptible, mais j'aurais aimé qu'on voit plus le travail des dessinateurs. A un moment, Muchu se retrouve catapulté en dehors du champ de la caméra (si je puis dire) jusque derrière nous, avec évidemment le son surround qui va bien. J'ai adoré voir mes petiots se retourner pour voir où avait atterri le dragon... c'est rafraîchissant de les voir s'étonner :)

Au final, on a passé une grosse demi-journée dans ce parc, avant de retourner vers Disneyland... on voulait déjeuner dans le restaurant "Rendez-vous des Stars" pour y retrouver l'ambiance de Ratatouille, comme décrit sur le dépliant, mais en y jetant un oeil, ça ressemblait plutôt à une bête cantine, sans personnages Disney; on a donc opté pour l'un des fast-food. Ne vous méprenez pas, le parc est bien, un peu trop neuf peut être, mais surtout moins féérique que Disneyland... à vouloir nous montrer les coulisses, on rompt la magie.

décors walt disney studios paris

Voir mes autres billets à propos de Disneyland Paris

samedi 01 décembre 2007

La Tanière du Dragon (Disneyland Paris)

tanière dragon disneyland paris

tanière dragon disneyland paris

Je crois que c'est ce qui a le plus marqué les petiots dans le parc... la mise en scène est extraordinaire... sous le château, plusieurs grottes éclairées uniquement par des torches mènent à une même salle, dans laquelle sommeille un dragon. Un dragon qui a cassé sa chaîne, et qui se réveille, redresse la tête, ouvre les yeux, la gueule (dans laquelle rougeoient des braises) et rugit. On y est retournés régulièrement, au moins sept ou huit fois... Il est tellement bien fait, tellement bien animé, jusqu'à son ventre qui se soulève pour marquer la respiration que les petiots ont eu du mal à croire qu'il ne soit pas vrai. La peur s'est changée en inquiètude, puis en questions, à nouveau en inquiètude, voire en peur à nouveau, mais toujours, toujours, l'émerveillement.

Voir mes autres billets à propos de Disneyland Paris

ERRORE: Non riesco a connttermi a MySQL! Controllare config.php .