Tequila's Secrets

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

mardi 22 mai 2007

State of Fear par Michael Crichton

Bizarrement, bien que ce Crichton-là traite d'éco-terrorisme, et soit donc à priori plus crédible que le voyage dans le temps, la naissance de dinosaures ou les essaims de mini-robots qui se reproduisent, je l'ai trouvé plus tiré par les cheveux. Comme quoi, faut pas se fier aux apparences.

On a donc un mécène qui se rend compte que son argent généreusement donné à une organisation pour la sauvegarde de l'environnement est peut être mal employé. Ledit millionnaire arrête de signer les chèques et s'ensuit une course contre la montre, ou plutôt contre les élèments, pour stopper des catastrophes écologiques à l'échelle de la planète. Dommage que nos héros soit si infatiguables, cela nuit un chouia à la crédibilité.

Cela reste du bon Crichton, avec du suspense et des rebondissements à foison, et extrèmement bien documenté sur le sujet du réchauffement de la planète. Si vous n'y êtes pas allergique, foncez!

Requins à l'Océarium du Croisic

Requins, Océarium du Croisic

Requins, Océarium du Croisic

Requins, Océarium du Croisic

Requins, Océarium du Croisic


Fauconnerie à cheval au Zoo de la Flèche

Fauconnerie à cheval, Zoo de la Flèche

Fauconnerie à cheval, Zoo de la Flèche

Fauconnerie à cheval, Zoo de la Flèche, Faucon

Fauconnerie à cheval, Zoo de la Flèche, Faucon

Fauconnerie à cheval, Zoo de la Flèche, Aigle

Fauconnerie à cheval, Zoo de la Flèche, Aigle

Je ne sais pas comment elle fait (I don't know how she does it) de Allison Pearson

... voilà un livre que j'ai adoré... à conseiller fortement aux mamans qui travaillent et qui essaient, malgré tout, d'être la meilleure maman du monde.

C'est un livre drôle, la vie au jour le jour d'une femme qui aurait besoin de journées d'au moins trente heures, ou d'apprendre à se passer de sommeil. D'une femme qui a chaque jour une liste longue comme le bras de choses URGENTES! et INDISPENSABLES! à faire pour son bien-être, pour celui de ses enfants, de son mari, et qui se bat pour en plus conserver son travail dans un milieu machiste. Une femme qui doit gèrer l'égo de sa baby-sitter, ménager celui de son mari qui ne fait pas bouillir la casserole, composer avec celui de ses collègues, et oublier le sien. Une femme à qui l'on dit sans arrêt de ralentir, d'en faire moins, mais qui a le sentiment que si elle le fait, la terre arrêtera de tourner, parce que non, les autres ne font pas la moitié de ce qu'ils devraient faire. Une femme qui n'a pas envie de faire des compromis, ni d'abandonner son exigence de perfection. Certains passages sont terriblement tristes, lorsque parfois Kate se décourage ou ouvre les yeux sur sa vie de mère et de femme.

Notre héroïne va lever le pied, mais je vous laisse découvrir comment. La fin est pleine d'espoir, inattendue, souriante. J'ai eu envie de lui faire un clin d'oeil et de lui dire que j'étais heureuse pour elle.

Je ne résiste pas à vous livrer cet extrait de la dernière de couverture de l'édition que j'ai sous les yeux: "Avant même d'être assez grande pour comprendre ce qu'être une femme voulait dire, j'avais déjà compris que le monde des femmes était divisé en deux : il y avait les mères convenables, qui se sacrifiaient à la pâtisserie des tartes aux pommes, vigilantes et impeccables prêtresses de la machine à laver et de l'essoreuse, et il y avait les autres. A l'âge de trente-cinq ans, je sais exactement à quel groupe j'appartiens, et je suppose que c'est pourquoi, en ce petit matin du 13 décembre, je suis en train de frapper des tartelettes aux fruits confits avec un rouleau à pâtisserie pour les faire ressembler à celles que faisait ma mère. Avant, les femmes avaient le temps de faire des tartelettes et étaient obligées de simuler leurs orgasmes. Aujourd'hui, nous réussissons les orgasmes mais nous sommes obligées de simuler les tartelettes. "

The devil wears Prada (Le Diable s'habille en Prada) de Lauren Weisberger

Bon, je suppose que tout le monde a entendu parler du film avec Meryl Streep et Anne Hathaway... p'têt même que vous l'avez vu, mais ce n'est pas mon cas. Fidèle à l'adage qui dit qu'un film n'est jamais aussi bon que le livre dont il est issu, je viens de le lire...et je suis un petit peu déçue. Oh, le livre n'est pas mauvais en soi, mon souci, c'est qu'il est un copier/coller, ou presque, d'un autre livre de la jolie Lauren Weisberger, "Everyone Worth Knowing" ("People or not People").

Prenez une demoiselle bien éduquée, qui travaille dur, et qui a des valeurs. Jetez-la dans un milieu où l'argent, le sexe, et l'alcool coulent à flots. Faites-la travailler 20 heures sur 24. Tournez-lui la tête en lui faisant cotoyer des célébrités. Obligez-la à délaisser ses amis, sa famille, son petit ami si elle en a un. Renouvelez-lui sa garde-robe. Laissez macérer quelques mois. Assénez-lui un grand coup sur la tête (amie alcoolique dans le coma, collègues égocentriques et manipulateurs, pression insupportable) afin qu'elle ouvre les yeux, plaque tout, et se retrouve enfin.

L'action des deux bouquins se déroule à Manhattan, l'un dans les relations publiques, l'autre dans la mode. Evidemment les deux héroïnes sont légèrement différentes. L'une a un ami et une colocataire, l'autre un petit ami et une colocataire. L'une lit des romans harlequins tandis que l'autre voudrait écrire pour "The New Yorker". Par contre, elles exercent toutes les deux le même métier au final... je vous laisse deviner lequel!

Bref. Ces deux livres sont de bons divertissements, construits sur un bon rythme, plutôt drôles, et bourrés de référence sympathiques à Manhattan. Et si vous avez de l'argent à jeter par les fenêtres, notez les adresses des restaurants, boutiques et night-clubs.

PS: "Everyone worth knowing" est moins caustique que "The devil wears Prada"... plus drôle, tout simplement.

Araignées du matin... chagrin?

paysage couvert de toiles d'araignées

Eclipse de Lune - mars 2007

éclipse de lune mars 2007

lundi 21 mai 2007

Pendaison... de crémaillère!

Après avoir déserté les forums auxquels j'apportais ma contribution, après avoir passé des heures à lire les blogs des autres, après avoir eu de multiples fois envie de me lancer dans l'écriture... me voici jetée à corps perdu dans l'aventure.

Je suis de 1974, mariée, deux p'tits gars nés en 2003 et 2004. Dans la vraie vie, j'ai longuement été rédactrice technique pour un grand groupe informatique, je rédigais des guides utilisateur pour des serveurs et des stations de travail. Aujourd'hui, je suis rédactrice indépendante, et heureuse de l'être ;) Originaire de Lille, je suis expatriée depuis bientôt 13 ans dans la douceur angevine.

Sur ce blog, je voudrais partager les photos dont je suis fière, mes coups de coeur, mes coups de gueule, et également... les activités que je fais avec mes enfants. Bref, bienvenue aux photographes en herbe, aux jeunes parents, aux lecteurs en tous genres et aux acharnés des séries envoyées par l'Oncle d'Amérique. Soyez comme chez vous dans les commentaires!

Suivez-moi sur Twitter (Brigitte_Ba) ou via ce lien si vous êtes déjà inscrit!

View Brigitte BAILLEUL-HOTTIER's profile on LinkedIn

< 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 61 62 63 64 65 66 67 68 69 70 71 72 73 74 75 76 77 78 79 80 81 82 83 84 85 86 87 88 89 90 91 92 93 94 95 96 97 98 99 100 101 102 103 104 105 106 107 108 109 110 111 112 113 114 115 116 117 118 119 120 121 122 123 124 125 126 127 128 129 130 131 132 133 134 135 136 137 138 139 140

ERRORE: Non riesco a connttermi a MySQL! Controllare config.php .